Main menu

Arrivées et demandes d'asile en baisse en 2017 en Europe

ftda av site 2c petit

Par France terre d'asile, le 16 janvier 2018


L’année 2017 a vu une baisse globale des arrivées via la Méditerranée en Europe. Selon l’Organisation internationale des migrations (OIM), 171 635 personnes sont arrivées en Europe en empruntant l’une des routes de la Méditerranée, contre 363 504 en 2016, soit plus de deux fois moins. L’Italie reste le point d’entrée européen principal, comptant plus de 70% des arrivées, soit près de 120 000 personnes. La Grèce enregistre une baisse importante des arrivées : 29 595 personnes ont atteint son territoire, contre plus de 173 000 l’an dernier. Seule l’Espagne double son nombre d’arrivées, avec près de 27 000 personnes (21 500 par la mer et 5 500 via Ceuta et Melilla). Le nombre de morts en mer a lui aussi chuté, passant de 5 143 victimes en 2016 à 3 116 en 2017. La route méditerranéenne centrale, vers l’Italie, reste la plus meurtrière avec presque 3 000 morts enregistrés sur l’ensemble de 2017.

La baisse des arrivées maritimes s’est aussi traduite par une baisse globale des demandes d’asile en Europe, selon les derniers chiffres d’Eurostat. L’Union a en effet vu une diminution de moitié des demandes cette année. L’Allemagne reste le pays avec le plus grand nombre de demandes mais enregistre néanmoins une baisse notable, avec moins de 200 000 nouvelles demandes. Plus généralement deux tendances contraires s’observent parmi les pays européens. Certains pays, comme la France ou la Belgique, ont enregistré une hausse des demandes en 2017. En effet, la France a dépassé le cap des 100 000 demandes, soit une hausse de 17 % comparé à l’année précédente. La Belgique a enregistré une hausse de 5 % avec 19 600 demandes. Ce chiffre reste cependant largement inférieur à celui de 2015, où près de 45 000 personnes avaient fait une demande dans le pays. À l’inverse, 2017 marque une baisse drastique des demandes d’asile pour d’autres pays, notamment au Nord de l’Europe. Le Danemark enregistre cette année le chiffre le plus bas depuis 2008, avec un peu moins de 3 500 demandes. La Norvège connaît aussi une baisse cette année, avec 3 546 demandes. Si cette baisse est légère comparé à 2016 (3 460), elle est particulièrement notable si on prend les chiffres de 2015, où 31 150 personnes avaient demandé l’asile en Norvège. Cette tendance à la baisse concerne aussi la Suède : 2017 enregistre le nombre le plus faible de demandes d’asile depuis 5 ans avec 25 000 demandes (contre 29 000 l’an dernier et 163 000 en 2015).

 

tableau article Veille Europe

source : OIM


Par France terre d'asile - Article issu de notre Veille Europe disponible ICI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir