Main menu

Ils veulent apprendre le français aux familles de réfugiés

le journal de Saône Loire

Des bénévoles donneront des cours de français à des familles de réfugiés, arrivées depuis peu, afin de faciliter leur intégration.

Ils sont neuf à avoir répondu à l’appel de Marie-Noëlle Dazy, adjointe au maire, pour donner des cours de français aux familles soudanaises et syriennes arrivées à Génelard entre août et septembre. Des bénévoles retraités pour la plupart, parfois de l’enseignement, mais également une jeune étudiante palingeoise, la seule à maîtriser l’arabe.

Les réfugiés adultes bénéficieront de 200 heures de français langue étrangère (FLE) dispensés à Montceau par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Ces cours supplémentaires sont très appréciés par les familles et la municipalité.

« Ce sont les familles accueillies qui nous ont sollicités pour des cours supplémentaires sur la commune. Très motivés, les adultes sont pressés d’apprendre à communiquer en français, conscients qu’il s’agit de la base de leur intégration. Les enfants apprendront le français à l’école, on ne se fait aucun souci pour eux », explique Marie-Noëlle Dazy.

Les bénévoles ont rencontré Pascale Fallourd et Isabelle Saint Pé, intervenantes de la plateforme “Lutiléa” de Montceau qui lutte contre l’illettrisme, ravies d’apporter une aide pédagogique dans le domaine de l’apprentissage de la langue française aux étrangers.


Le français d’insertion socio-culturel

« Il ne s’agit pas d’apprendre à lire, ni écrire, encore moins de se lancer dans l’apprentissage de la grammaire ou de la conjugaison, expliquent les intervenantes. Il faut apprendre à ces familles le français d’insertion socio-culturel (FISC), surtout à l’oral, c’est primordial. Une dizaine de bénévoles pour cette cause sur une commune comme Génelard c’est remarquable ».

Lundi, les bénévoles rencontreront les apprenants pour les présentations. Les cours auront lieu deux fois par semaine et une demi-journée de formation est prévue pour les apprentis enseignants en décembre avec Isabelle Saint Pé.

 

Le Journal de Saône-et-Loire par Agnès JAFFRE, le 5 Novembre 2018

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir