Main menu

Fleurir l’avenir des demandeuses d’asile

Logo                 logoftda

 

L’été est une période propice aux créations et inspirations. Les mois de juin et juillet ont été ainsi choisis pour mettre en place le projet pilote d’ateliers de créations de bouquets de fleurs dans les Cada de France terre d’asile de Chatillon et d’Asnières. Ce projet qui est destiné à des femmes demandeuses d’asile, a vu le jour grâce à la toute jeune association française Du Pain et des Roses qui agit pour l'inclusion sociale des femmes demandeuses d'asile.

Fleurs 1

 

          Fleurs 2          fleurs 5     

L’idée du projet d’ateliers d’art floral pour les femmes en procédure d’asile est née à Londres il y a 3 ans au sein de l’association Bread&Roses. Depuis, l’association britannique a ouvert ses ateliers à plus de 50 femmes demandeuses d'asile dont beaucoup ont aujourd’hui trouvé un emploi ou des postes de bénévole. D’autres, encore dans l’impossibilité de travailler, ont retrouvé un peu de confiance et une communauté qui les soutient à travers les ateliers.

La période d’attente de la réponse à la demande d’asile n’est pas toujours facile à vivre. Les demandeurs d’asile n’ont pas accès au marché du travail pendant 9 mois minimum et sont dépendants de l'allocation pour demandeurs d’asile. Cette situation les mets parfois face à un isolement social, à une dévalorisation de leurs compétences professionnelles et de leur estime de soi.

Les ateliers d’art floral ont été mis en place pour répondre à cela. Créer des bouquets demande de la créativité et de la technique, et est valorisé par un résultat beau et concret. Ces ateliers permettent aux participantes de consolider leurs compétences professionnelles, d’en développer de nouvelles et de s’épanouir dans un cadre réconfortant et sociable. 

Fleurs 3                Fleurs 6          fleurs 8 

Formées par des fleuristes bénévoles, les participantes ont été initiées aux secrets de la création de différents types de bouquets. Autour d’un thé ou café, échangeant dans des langues multiples (et souvent par signes), les « apprenties » fleuristes de Châtillon et d’Asnières ont ainsi pu découvrir plusieurs espèces de fleurs et apprendre à utiliser différentes techniques de fleuriste – de la vrille au piquage de fleurs sur mousse. Les tables des CADA se sont recouvertes de leurs créations ! Chaque atelier a permis de créer une quinzaine de petits bouquets de fleurs.

Leurs compositions ont ensuite été vendues à des restaurants partenaires et lors d’évènements associatifs et solidaires, donnant lieu à une constitution de la cagnotte. La meilleure façon de retrouver son estime de soi et de revaloriser ses compétences, c’est de constater que ses créations ont une valeur réelle. Grace à cette cagnotte, les femmes vont pouvoir organiser ensemble une sortie dans les magnifiques jardins de Claude Monet à Giverny. Il n’y a pas d’endroit meilleur pour rester dans le thème des fleurs ! Cette sortie fleurie, elles l’auront obtenue par elles-mêmes.

Fleurs 7

 

Merci à Fleurs de Cocagne, aux fleuristes Désirée et Ava Morrison et aux restaurants Jour et Tamam Kitchen pour leur participation au projet.

Du pain et des roses recherche aujourd'hui des subentions pour reconduire le projet au printemps 2018 !

Pour suivre leurs projets : http://www.dupainetdesroses.org/