Main menu

Projet FAIRES : étapes clés et bilan

iris

 

Le projet FAIRES (Favoriser l’inclusion sociale des réfugiés par le sport), financé grâce au soutien du programme ERASMUS + de la Commission européenne et porté par l’IRIS, la Ligue Île-de-France de Badminton et France terre d’asile, avec le soutien de Solibad, vient de s’achever.

Ce projet, mené de janvier 2018 à décembre 2018, poursuivait un triple objectif : créer du lien entre la société d’accueil et les réfugié(e)s à travers la pratique d’un sport, favoriser un échange autour de la question de l’inclusion sociale par le sport du public migrant, et apporter une méthodologie de projet pour développer des initiatives d’inclusion sociale par le sport.

 

1.LA PRATIQUE SPORTIVE COMME OUTIL D’INCLUSION SOCIALE

La pratique du badminton en binôme par une personne réfugiée et un étudiant d’IRIS Sup’, l’école de l’IRIS, a constitué le cœur du projet. La soirée de lancement, organisée le 31 janvier 2018 à l’IRIS, avait réuni une trentaine de personnes permettant de créer les premiers liens entre les participants au projet. 21 clubs avaient répondu présents sur le territoire francilien pour accueillir les binômes constitués de 11 réfugié(e)s pris(es) en charge par France terre d’asile, et de 9 étudiants d’IRIS Sup’ qui se sont rencontrés plus ou moins régulièrement pendant 6 mois. Sur la base de ces échanges, ont été recueillies les appréciations, les objections et les recommandations des participants permettant ainsi de faire avancer la réflexion sur les modalités de mise en œuvre du projet pour une meilleure inclusion sociale par le sport.

 

2.UN COLLOQUE POUR LE PARTAGE D’EXPÉRIENCE ET DES BONNES PRATIQUES

À l’occasion de la semaine européenne du sport, un colloque a été organisé le 25 septembre 2018 à l’IRIS, afin de réfléchir sur les bonnes pratiques de l’inclusion sociale par le sport et d’animer le débat public sur ces questions. Souhaitant un partage d’expérience le plus large et complémentaire possible, un appel à candidatures avait été lancé permettant à chaque entité ayant mené un projet d’inclusion sociale de venir présenter son dispositif.
Le colloque a ainsi permis de réunir 15 intervenants qui ont pu partager et échanger avec environ 200 personnes sur leurs réflexions pratiques, comme académiques et sur les enjeux de l’inclusion sociale. Les discussions lors du colloque et après celui-ci ont permis de mettre en exergue l’importance de développer des projets d’inclusion sociale par le sport à destination des publics migrants et notamment des bénéficiaires d’une protection internationale tant pour ses bienfaits personnels physiques et mentaux, que pour les liens sociaux qui se créent à travers la rencontre avec l’autre et donc la société d’accueil.

 

3.PUBLICATION D’UN MANUEL TECHNIQUE

Le projet FAIRES se termine aujourd’hui avec la publication d’un manuel technique, à l’attention du grand public et des associations sportives qui souhaitent reproduire, à leur échelle, ce genre d’initiative. Manuel d’une trentaine de pages, il accompagne pas à pas chaque porteur de projet d’inclusion sociale par le sport en donnant les clés et les éléments nécessaires à la mise en place du projet et à son bon déroulé.

 

EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET FAIRESTÉLÉCHARGER LE MANUEL
CONCLUSION EN VIDÉO AVEC CAROLE GOMEZ

 

Iris, 8 février 2019

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir