Main menu

TRIBUNE: "Il faut poursuivre le combat pour le droit d'asile"

Pascal Brice, directeur général
 de l’Office français de protection 
des réfugiés et apatrides (Ofpra), estime que "la France ne connaît pas de submersion" migratoire et doit continuer à défendre le droit d'asile. Faire vivre le droit d'asile en ces temps de crispations sociales, identitaires, de divisions, est un combat. Depuis 2015, partout en Europe, là où l'accueil des réfugiés est digne et...

De plus en plus de migrants privilégient la voie terrestre pour gagner l’Europe

Selon les statistiques de l’Organisation internationale pour les migrations, le nombre d’arrivées en Europe par voie terrestre a été multiplié par sept, tandis que celles par la Méditerranée ont diminué de 42 %. La voie maritime devenant plus difficile, les migrants sont de plus en plus nombreux à privilégier la voie terrestre pour venir en Europe. Selon les statistiques de l’Organisation...

ALERTE : utilisation frauduleuse de chèques volés

ALERTE : Nous avons été victime d’un cambriolage fin août à Paris dans un de nos dispositifs d’accueil pour demandeurs d’asile. À cette occasion, des chéquiers ont été dérobés. Il semble qu’à partir de là, une vaste escroquerie se soit mis en place et que des personnes soient rétribuées par les malfaiteurs à l’aide des chèques volés sur lesquels, bien entendu nous avons fait opposition. Si vous...

A Paris, les campements ont disparu, pas les migrants "invisibles"

Près de six mois après la fermeture du centre de premier accueil, aucun campement de migrants ne s'est reconstitué à Paris et l'Etat renforce son dispositif d'hébergement, mais quelque 500 personnes dorment toujours à la rue, inquiétant les associations qui peinent à toucher ces "invisibles". Il est 7H30 ce matin de septembre, et une soixantaine d'hommes dorment sur des cartons, près d'un centre...

Jean-Claude Juncker prône une Europe « ouverte mais pas offerte »

Pour son dernier discours sur l’état de l’Union, le président de la Commission européenne a évoqué des projets ambitieux. Seul problème : le manque de temps pour les concrétiser. Pour ce qui était à la fois le programme de sa dernière année à la tête de la Commission et son testament politique, Jean-Claude Juncker a livré un programme assez semblable, finalement, à celui qu’il traçait il y a...