Main menu

Cp/Lancement en France d’un grand projet de recherche européen sur l’intégration des bénéficiaires de protection internationale

logoftda

France terre d'asile, le 07 avril 2017

Lancement en France d’un grand projet de recherche européen sur l’intégration des bénéficiaires de protection internationale

France terre d’asile a réuni aujourd’hui les principaux acteurs du secteur pour discuter de l’intégration des réfugiés dans le cadre du lancement en France d’un projet de recherche transnational inédit : le Mécanisme national d'évaluation de l'intégration (NIEM).

Comment améliorer les politiques d’intégration des bénéficiaires de la protection internationale?  Quels sont les critères d'éligibilité des réfugiés pour acquérir la citoyenneté dans les différents États membres de l'Union européenne ? Quel est le délai d'attente moyen pour qu'un enfant réfugié soit admis dans une école ? Quelles sont les règles concernant l'accès des réfugiés au marché du travail dans les différents pays européens ?

C’est pour répondre à ces questions qu’a été lancé un projet de recherche transnational inédit : le Mécanisme national d'évaluation de l'intégration (NIEM) et que France terre d’asile a réuni un groupe d’experts comprenant des représentants de l’Office français de protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra), de l’Office français de l’immigration et de l’intégration, de la Délégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement (Dihal), du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), et des associations Coallia, Forum réfugiés-Cosi et Singa.

NIEM est un projet transnational qui vise à contribuer à l’amélioration du processus d’intégration des réfugiés dans les sociétés européennes. Pendant les six prochaines années, des institutions, des universitaires, des centres de recherches et des associations effectueront une évaluation biennale approfondie des politiques visant l’intégration des réfugiés dans 15 États membres de l’Union européenne dont la France, l’Espagne, la Pologne, la Suède, la Hongrie, la Grèce, ou la Bulgarie
Toutes les informations et données essentielles collectées dans le cadre du projet seront publiées sur un nouveau portail web de référence Forintegration.eu.

Note pour les journalistes :

Le Mécanisme national d'évaluation de l'intégration (NIEM) est un projet transnational mené sur six ans qui vise à contribuer à l’amélioration des politiques d’intégration des bénéficiaires d’une protection internationales et à leur mise en œuvre. Les conflits dans le monde s’étendant de plus en plus dans la durée, un réfugié doit attendre en moyenne 17 ans avant de pouvoir envisager de rentrer dans son pays d’origine. De ce fait, l’intégration à long terme des réfugiés, dès leur arrivée, est une question incontournable et un défi d’actualité pour les sociétés européennes.

NIEM repose sur une évaluation biennale approfondie de l’intégration des bénéficiaires de la protection internationale afin de détecter les problèmes, identifier les bonnes pratiques et évaluer l’impact des changements législatifs et politiques.  

NIEM est coordonné par l’Institut d’affaires publiques (Institute of Public Affairs) de Varsovie. Migration Policy Group, un think tank basé à Bruxelles, est le partenaire de recherche responsable de l'élaboration et du développement des indicateurs NIEM et des rapports comparatifs. Les autres partenaires stratégiques sont la représentation du HCR en Pologne et la représentation régionale du HCR pour l'Europe centrale à Budapest, les ministères polonais de l'Intérieur et de l'administration et de la Famille, du travail et de la politique sociale et l'Université de Varsovie.

Le  site Forintegration.eu offre un accès rapide et facile aux différents rapports, colloques et autres événements organisés dans le cadre du projet NIEM. Le site est disponible en anglais et certaines parties seront également disponibles dans les langues nationales.

NIEM est cofinancé par le Fonds asile, migration et intégration de l’Union européenne.

Pierre Henry, Directeur général de France terre d’asile