Main menu

Sommet de Bratislava: vers une convergence des approches "sécuritaires" sur les questions migratoires?

ftda av site 2c petit


Au cours des dernières semaines, une légère convergence semble avoir émergé au sein de l’UE concernant la gestion de la crise des réfugiés. Le 16 septembre s’est notamment tenu à Bratislava un sommet européen réunissant les dirigeants de tous les États membres – exception faite du Royaume-Uni. Les discours politiques y ont pris une tournure majoritairement sécuritaire en la matière.

En effet, la déclaration de Bratislava donne une feuille de route qui concentre les objectifs sur la sécurisation des frontières externes de l’Union européenne, l’élaboration d’une politique migratoire de long terme, et l’augmentation du taux de retour des migrants. Concrètement, les mesures annoncées réaffirment la mise en œuvre de l’accord entre l’Union et la Turquie, le soutien des pays des Balkans et l’aide aux contrôles entre la Bulgarie et la Turquie et enfin une coopération avec les pays d’origine des migrants. Alors que les dirigeants européens s’opposent depuis l’automne dernier sur la politique d’accueil de l’UE, le groupe de Visegrad ou V4 (Pologne, Hongrie, Slovaquie, République tchèque) a présenté, en amont du sommet, ses propositions pour une « solidarité flexible ».

Ces pays préconisent qu’en matière d’accueil, chaque État, selon son expérience et ses moyens, choisisse volontairement de quelle manière il y contribuerait. Angela Merkel qui avait jusque-là toujours promu un mécanisme de répartition contraignant a déclaré à l’issue du sommet que « la déclaration du V4 et la proposition d’augmenter la flexibilité et d’étudier des solutions possibles est une proposition positive ». Pour le Président de la Commission, Jean-Claude Juncker, les États membres devraient pouvoir décider de ne pas prendre de réfugiés s’ils apportent leur aide d’une autre manière. Matteo Renzi, Premier ministre italien, a quant à lui fustigé la réunion, déplorant que « la montagne ait accouché d’une souris ».

 

Publié dans la Veille Europe du 15 au 30 septembre 2016

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir