Main menu

"Dracula" aux couleurs de l'arc-en-ciel

la depeche

 

La semaine dernière, le centre d'accueil de demandeurs d'asile de Lourdes était convié à Gavarnie, par la Compagnie Théâtre Fébus, pour «Dracula». Une nouvelle expérience pour eux, qui a réchauffé les cœurs de tous les participants.

 

mm

Le Cada s'apprête à pique-niquer en pleine nature avant le spectacle./ Photo Maggy V.-B.


Ils viennent d'Ukraine, de Syrie, d'Afghanistan, du Congo, de Guinée, du Soudan, du Burkina Faso, d'Iran, d'Albanie, du Bangladesh, du Kazakhstan, un arc-en-ciel de pays. Leurs yeux s'écarquillent, les sourires s'illuminent devant la majesté du cirque de Gavarnie.


Ils sont invités au festival par la Compagnie Théâtre Fébus, dont Anne-Lise Blin est l'administratrice. «Catherine Walton, que je remplace depuis cette année, est bénévole au Cada de Lourdes. Elle m'a appelée avec cette idée en tête, je n'ai pas hésité


Trente-huit résidents et leurs enfants ont répondu à l'invitation avec huit accompagnants, dont Sara Poimboeuf, directrice du Cada (Centre d'accueil de demandeurs d'asile) de Lourdes, géré par France Terre d'asile. Ils assistent à la «couturière» de «Dracula» (avant-dernière répétition), où les habitants de Gavarnie-Gèdre sont également conviés. Leur émerveillement est à son paroxysme devant l'atmosphère fantastique de «Dracula». «Ils en sont ressortis ébahis, heureux d'avoir découvert Gavarnie, patrimoine mondial de l'Unesco, et d'assister à ce spectacle.» Pour beaucoup, «Dracula» n'est pas dans leur culture, ils n'en avaient jamais entendu parler. «Tous se sont bien concentrés pour comprendre. Un moment magique pour eux et l'ensemble du Cada présent.» Et édifiant aussi pour les organisateurs et les artistes du festival marqués par cette rencontre.

 

Le Cada de Lourdes héberge 90 réfugiés, 42 ménages, de petites structures familiales, des couples, des femmes et hommes isolés. «Ils font beaucoup de bénévolat à la cité Saint-Pierre, au Secours catholique, aux Restos du cœur ou au Secours populaire


Après cette belle expérience, Sara adresse un courrier enthousiaste à Anne-Lise, la félicitant de l'excellente organisation et la qualité des prestations. Elle aimerait «une rencontre avec le président et la troupe du Théâtre Fébus pour créer un moment de partage entre les hébergés et les acteurs». Sara imagine un partenariat, une action à réitérer «pour faire connaître l'environnement local, assister à une activité de loisirs et faire connaître aux villageois la situation de la demande d'asile».


Initiative appréciée par la sous-préfète Myriel Porteous : «Ce serait une démarche remarquable». Le temps d'une soirée, Gavarnie est devenu terre d'asile.

 

Publié par La dépêche, le 10/08/2017 : http://www.ladepeche.fr/article/2017/08/10/2625843-dracula-aux-couleurs-de-l-arc-en-ciel.html

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir