Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
1er au 15 mars 2019

Le 5 mars, le Comité sur le développement international du Parlement britannique a publié un rapport sur les déplacements forcés de populations en Afrique, dans lequel il accuse le gouvernement britannique de conduire une « politique incohérente » en matière de migration.

 

Le parlement britannique conteste la politique migratoire du gouvernement ConvertImage

© Flickr/ACF France/Rob Holden

Pour le Comité, il existe un « risque réel que les politiques poursuivies par certains acteurs du gouvernement britannique entrent en conflit avec le travail d’autres [acteurs] ». Par exemple, alors que le ministère britannique pour le Développement international encouragerait les pays africains accueillant des réfugiés à trouver des solutions durables et à renforcer leur accès à l’emploi, le ministère de l’Intérieur limiterait de son côté les possibilités de travail et les places de réinstallation au Royaume-Uni.

Dans ce contexte, le Comité demande au gouvernement britannique d’intensifier ses efforts pour la réinstallation des réfugiés venant d’Afrique subsaharienne – seuls 8 % des personnes pouvant y prétendre ont en effectivement bénéficié – et d’augmenter les places de réinstallation disponibles pour en atteindre 10 000.

Par ailleurs, le Comité pointe également du doigt l’incohérence entre les engagements pris par le Royaume-Uni en matière de respect des droits de l’Homme et la coopération développée notamment avec la Libye pour endiguer les arrivées de réfugiés en Europe, alors que les violations des droits humains y sont vivement dénoncées.