Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
1er au 15 mars 2019

L’Assemblée générale des Nations unies a examiné mercredi 27 février la phase de mise en œuvre du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, trois mois après son adoption à Marrakech.

 

Trois mois après le pacte de marrakech

© UN Photo/Loey Felipe

La Présidente de l’Assemblée générale, María Fernanda Espinosa Garcés, a annoncé avoir nommé les représentants permanents du Bangladesh et de l'Espagne comme co-facilitateurs du processus visant à déterminer les modalités du Forum d'examen des migrations internationales, qui devrait se tenir tous les quatre ans pour suivre la mise en œuvre du Pacte.

À cet égard, elle a rappelé qu’une « participation active et constructive des États » à ce processus est essentielle « afin que nous puissions mettre en place un mécanisme souple et efficace de suivi et d’apprentissage » de son application. « Nous ne pourrons atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) si nous n'incluons pas de manière exhaustive les migrants », a-t-elle rappelé.