Main menu

Newsletter 108 - Février 2018

NEWSLETTER N°108 - Février 2018

Dé-sé-qui-li-bré

Asile / immigration - 16 lois depuis 1981 sont venues jalonner le parcours des demandeurs d’asile et des migrants dans notre pays soit une chaque 27 mois. L’encre des décrets est à peine sèche que déjà le législateur, arguant de la pression de l’opinion publique, se penche à nouveau sur le code de l’entrée et du séjour (Ceseda) en prenant soin de lui ajouter quelque feuillets, le rendant particulièrement abscond au commun des mortels et aux principaux intéressés.

Le nouveau projet est donc conforme à cette règle qui veut que l’on n’évalue pas les effets de la loi précédente avant d’en imaginer une nouvelle. Il est de plus déséquilibré en ne traitant pas de la réponse à donner à la crise du premier accueil et pas plus à la crise de la solidarité européenne. Déséquilibré toujours lorsqu’il porte atteinte par exemple aux droits effectifs des demandeurs d’asile (diminution du délai de recours à quinze jours) ou en allongeant inutilement la durée de rétention des étrangers.

Tout notre travail va donc consister dans les prochaines semaines à tenter d’améliorer le texte en portant auprès des parlementaires une vision responsable et respectueuse de nos engagements internationaux en matière de protection internationale. Nous le ferons à Paris comme à Bruxelles en nous efforçant de faire converger les efforts et les analyses de la société civile.


Pierre HENRY, Directeur général de France terre d'asile  

EN EUROPE

 
Un avant-projet de Pacte mondial pour les réfugiés insuffisant
 © UNHCR/Jean-Marc Ferré 
Un avant-projet de Pacte mondial pour les réfugiés insuffisant pour les associations

Le 31 janvier dernier, le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a présenté l’avant-projet du Pacte mondial sur les réfugiés, premier jet d’un programme d’action visant notamment à définir des moyens de soutien aux gouvernements confrontés à des déplacements massifs de réfugiés ainsi qu’un système de partage des responsabilités entre les États.

Pour plusieurs associations, cet avant-projet est insuffisant. Elles relèvent le manque d’engagements concrets et de standards quantifiables permettant de concrétiser les objectifs du Pacte. Le Conseil européen pour les réfugiés et les exilés (ECRE) déplore en particulier l’absence d’engagements concrets à la réinstallation ou à d’autres formes de voies légales d’accès, et un manque de partage effectif et concret des responsabilités entre les États, à l’exception de l’allocation des fonds.

EUROPE, TERRE D'ASILE

« Toute personne a le droit de quitter tout pays » :
l’article 13 de la déclaration universelle des droits de l’homme est-il remis en cause ?

Par Matthieu Tardis, Membre du Conseil d'administration de France terre d'asile

Principal pays de transit des migrants avant d’entrer dans l’enfer libyen, le Niger est présenté comme le bon élève de la coopération avec l’Union européenne en matière migratoire. Depuis la création en novembre 2015 du fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique visant à lutter contre les causes profondes des migrations irrégulières, des dizaines de millions d’euros ont été attribués à des projets au Niger pour organiser le retour des migrants de transit dans leur pays d’origine, renforcer la résilience des populations locales, améliorer les conditions de vie des réfugiés et appuyer les capacités des autorités nigériennes à contrôler leur territoire et leurs frontières.

Le plan national de lutte contre la migration clandestine constitue le cadre d’action des autorités nigériennes. Selon le suivi des flux de population effectué par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) dans la région d’Agadez, les flux sortants enregistrés sur les routes en direction de la Libye et de l’Algérie ont connu une baisse notable passant de 333 891 en 2016 à 52 161 sur les neuf premiers mois de 2017. À première vue, ce plan est un succès. Dans une communication du 7 décembre 2017, la Commission européenne se félicite du soutien de l’UE à ces actions des autorités nigériennes. Derrière ces chiffres, la réalité vécue par les migrants s’est pourtant fortement dégradée. Les personnes arrêtées étaient principalement de jeunes conducteurs de camionnettes qui profitaient des opportunités économiques liées aux migrations. La fin de cette activité a entrainé une plus grande insécurité pour les migrants qui doivent emprunter des routes plus périlleuses et s’en remettre à des passeurs relevant davantage du grand banditisme. Depuis la mise en œuvre de ce plan, le nombre de décès constatés dans le désert a été multiplié.

Pour lire l'intégralité de la tribune, cliquez ici.

 

Arrêtons de maltraiter les migrants !

Par Alain Le Cléac'h, Membre du Conseil d'administration de France terre d'asile

Le 1er février 2018, quinze jours après le passage du président de la République à Calais, des affrontements entre migrants d’origines ethniques différentes, faisaient 22 victimes parmi lesquelles 4 personnes dont le pronostic vital est engagé.

Dans le même temps, un bateau, affrété par des passeurs, coulait près des côtes libyennes laissant environ 90 disparus en mer. Quelques survivants ont indiqué que les migrants venaient du Pakistan ! Imaginons le parcours et pensons un instant au destin de ces jeunes gens qui espéraient trouver chez nous, en Europe, une terre d’accueil et d’espoir.            

Nous avons au travers de ces deux évènements dramatiques l’illustration des conséquences de la politique migratoire européenne et de celle de la France.

Pour lire l'intégralité de la tribune, cliquez ici.

EN FRANCE

 
Projet de loi Immigration - Asile
© Sonia Kerlidou

Projet de loi "Immigration - Asile" : les recommandations de France terre d'asile

Le projet de loi  « Immigration - Asile » a été présenté en Conseil des ministres, le 21 février dernier. Si le texte comporte des avancées, il reste profondément déséquilibré et certaines mesures annoncées menacent ou fragilisent le droit d'asile et les droits fondamentaux des personnes concernées.

France terre d’asile a publié ses recommandations sur des points clés du projet de loi et, parallèlement, a salué le rapport remis la même semaine au Premier ministre pour une réforme de la politique d’intégration.

 

Actualités juridiques

Conseil d’État, ordonnance n°417207 du 20 février 2017

Refus de suspendre la circulaire "Collomb" relative à l'hébergement d'urgence mais les pouvoirs de l'administration seront strictement encadrés.

Par cette ordonnance, le Conseil d'État a statué sur le recours en référé initié par 28 associations, dont France terre d’asile, contre la circulaire du 12 décembre 2017 organisant la mise en place d’équipes mobiles chargées de l’évaluation de la situation administrative des personnes dans les centres d’hébergement. Pour les associations, le texte met un point final au principe de l’accueil inconditionnel, instaure un contrôle généralisé et discriminatoire des personnes étrangères au sein de lieux privés et oblige les associations à transmettre des informations, à caractère personnel, préjudiciables aux personnes qu’elles accueillent. Le Conseil d’État a refusé de suspendre la circulaire mais a confirmé la pertinence de l'action et des arguments des associations requérantes en précisant que les équipes mobiles ne pourront interroger que les seules personnes hébergées qui le souhaitent. Ainsi, elles ne sont pas autorisées à réaliser des contrôles forcés au sein des centres. La haute juridiction administrative devrait se prononcer d’ici quelques mois sur le fond de la légalité de la circulaire. 

LA PHOTO DE LA NEWSLETTER

les personnes migrantes luttent contre le froid hivernal
© France terre d'asile / Canal St-Martin à Paris - 07 février 2018
Au bord du canal Saint-Martin à Paris, les personnes migrantes luttent contre le froid hivernal. Suite à l’arrivée de la neige dans la région début février, les équipes de France terre d'asile se sont mobilisées pour des opérations de mise à l’abri avec la mairie de Paris et la Préfecture.
   

À DÉCOUVRIR

 
 

Rapport Intégration

À VOIR : Rapport d'information sur l'intégration du député A. Taché

Le député Aurélien Taché a été chargé par Edouard Philippe d’une mission sur la « refonte » de la politique française d’intégration. Après six mois de travail et près de 200 auditions, le parlementaire a remis son rapport au Premier ministre, le 19 février 2017. Aurélien Taché formule 72 propositions devant enrichir le projet de loi "Immigration-Asile". Il préconise notamment une hausse des heures de français et une réduction de l’interdiction de travailler de neuf à six mois.

 
 

Human flow

À VOIR : Human Flow

Tourné sur une année dans 23 pays, le documentaire de l'artiste Aï Weiwei s'attache à plusieurs trajectoires d'hommes et de femmes partout dans le monde. "Human flow" recueille les témoignages de personnes migrantes qui nous parlent des camps de réfugiés surpeuplés, de leurs périples en mer à très haut risque, des frontières hérissées de barbelés, de leur sentiment de détresse et de désenchantement, mais aussi de leur courage, de leur résilience et de leur volonté d'intégration.

 
 

Exist West

À LIRE : "Exist West" de Mohsin Hamid

Une grande ville au bord de la guerre civile, quelque part au Moyen-Orient. Saïd y rencontre Nadia, une jeune femme indépendante, sensuelle et déterminée. Jour après jour, les explosions, les échanges de tirs et les points de contrôle sauvages transforment un peu plus la vie des habitants en enfer. Nadia et Saïd doivent se cacher pour vivre leur passion naissante, mais l’escalade de la violence finit de les transformer en prisonniers et les pousse à tout tenter pour partir, jusqu’à emprunter l’une de ces portes mystérieuses dont on dit qu’elles ouvrent sur l’Occident…

 
 

RÉSEAUX SOCIAUX

Suivez-nous
Facebook  Twiter  Linkedin  Youtube

AGENDA

SALON :

"Salon Santé pour tous", du 09 au 11 mars 2018, à l'Espace Champerret de Levallois-Perret.

Le Salon Santé pour tous vise à rassembler en un même lieu le grand public et les acteurs de l’écosystème de santé. Cette première édition accueillera des exposants et proposera des conférences, tables rondes, débats et ateliers participatifs accessibles à tous pendant la durée du salon. Une table ronde sur la santé des migrants est organisée dans le but de sensibiliser l’opinion publique.  Pierre Henry, directeur général de France terre d'asile, sera le modérateur de cet échange.

EXPOSITION :

"Les vitrines de l'atelier des artistes en exil", jusqu'au 30 mars 2018, 5 rue Valois, Paris 1er.

À l’initiative du ministère de la Culture, 15 artistes réfugiés de l’atelier des artistes en exil présentent leurs oeuvres dans les vitrines des galeries du Palais Royal. Comme autant de fenêtres sur les réalités du monde, l’exposition invite à ouvrir le regard, à appréhender l’impératif qui pousse des femmes, des hommes et leurs familles au départ, au choix de l’exil et à ses épreuves, et à comprendre la détresse qui peut les saisir à leur arrivée. 

LE CHIFFRE

707 000

C'est le nombre de demandes d'asile déposées en Europe en 2017, selon le Bureau européen d’appui en matière d’asile.

NOS OFFRES D'EMPLOI

Voir toutes les offres

NOS FORMATIONS

CENTRE DE FORMATION

Centre de formation - Guide 2017/2018

Découvrez nos prochaines formations dans le guide formation 2017/2018

Voir toutes les formations
FORMATION EN LIGNE

parcours de formation gratuit pour les primo-arrivants

Découvrez notre parcours de formation gratuit pour les primo-arrivants en ligne

Inscrivez-vous à la formation en ligne

BÉNÉVOLAT

Devenir bénévole

FRANCE TERRE D'ASILE EN RÉGION

Rechercher un centre

PUBLICATIONS DE FRANCE TERRE D'ASILE

Anciens MIE - Que sont-ils devenus ?

Anciens MIE : 
Que sont-ils devenus ?

À l’heure où une mission d’expertise s’est penchée sur le sort à réserver sur notre territoire aux mineurs isolés étrangers et face à la recrudescence des préjugés à leur égard, France terre d'asile a pensé utile de publier un recueil de témoignages d'anciens mineurs isolés étrangers que l'association a accompagnés. 

« Que sont-ils devenus ? » raconte les trajectoires, les espoirs et les réussites de jeunes qui ont courageusement façonné leur avenir, et donne également la parole à ceux qui travaillent quotidiennement au service de ces jeunes. Un éclairage sur les différents enjeux de l’accueil et de la prise en charge de ces jeunes en France est aussi proposé.

Toutes nos publications

ESPACE MULTIMÉDIA

À (ré)écouter 

Demandeurs d'asile: France terre d'asile attend toujours des actions concrètes, BFMTV, 13 février 2018.

Dans toute la France et quelques jours avant la présentation du projet de loi "Immigration-Asile" en Conseil des ministres, une trentaine de députés, de divers bords politiques, ont réalisé des visites de terrain centrées sur l'accueil des demandeurs d'asile. La députée Elise Fajgeles s'est rendue à la plateforme d'accueil pour demandeurs d'asile de Paris, gérée par France terre d'asile située dans le 19ème arrondissement de Paris où elle a pu rencontrer Guillaume Schers, directeur de la direction de l'urgence de l'association.

 

 À (re)lire :

Plateforme - Anciens MIE : Que sont-ils devenus ?, site internet de France terre d'asile.

Afin de faciliter la lecture de la brochure "Que sont-ils devenus ?", recueil de témoignages d'anciens mineurs isolés étrangers que France terre d'asile a accompagnés, une plateforme a été mise en place  en ligne sur le site internet de l'association.

VEILLES EUROPE

CONTACTEZ-NOUS

Contactez-nous