Main menu

Newsletter 110 - Mai 2018

NEWSLETTER N°110 - Mai 2018

Ce sera la dernière !

Ce sera la dernière, disait à peu de choses près Gérard Collomb lors de l'évacuation d'un campement de migrants en août 2017. Il confiait alors à la police le soin de disperser le "flux de migrants" arrivant sur le territoire parisien. Nous savions alors qu'il n'en serait rien, puisque disperser les flux n'a jamais permis (fort heureusement) de les faire disparaître.

Ainsi, en plein coeur de l'hiver, entre 800 et 1 000 personnes originaires des endroits les plus ravagés de la planète se sont trouvées quotidiennement à la rue à Paris, et ce qui devait arriver arriva. Un moment d'inattention, 10 tentes, 20 tentes, un campement, et une nouvelle évacuation, obtenue de haute lutte, dont on nous dit qu'on espère que ce sera la dernière.

Il n'y a pas de solution simple à ce problème, si ce n'est d'anticiper, de répartir l'effort de la création de dispositifs de pré-accueil dans toutes les capitales régionales. Autrement dit, un centre à Paris, certes, mais aussi partout ailleurs en France.

Encore et encore, nous le répéterons : sans dispositif calibré de pré-accueil à l'échelle nationale, l'indignité se reproduira, sans cesse, sans cesse...


Pierre HENRY, Directeur général de France terre d'asile  

EN EUROPE

 
La refonte du règlement Dublin divise les pays de l'Union
  © UNHCR - Dieter Telemans

La refonte du règlement Dublin divise les pays de l'Union

Alors que les États membres de l’Union européenne (UE) doivent convenir d’un accord sur la refonte du règlement Dublin avant le sommet du 28-29 juin, de fortes divisions subsistent entre le groupe de Višegrad et les États du Sud de la Méditerranée quant au contenu de la réforme.

Les quatre de Višegrad – Pologne, Hongrie, Slovaquie et République tchèque – s’opposent, depuis plusieurs années déjà, à la mise en place de quotas obligatoires visant à répartir les demandeurs d'asile, entravant l’élaboration d’un mécanisme européen de partage des responsabilités et des coûts associés à l’accueil des réfugiés. Cependant, suite à la proposition, pour faire avancer les négociations du règlement Dublin, de la Bulgarie, qui assure actuellement la Présidence du Conseil de l'UE, ce sont les pays du sud-méditerranée – l’Italie, l’Espagne, la Grèce, Malte et Chypre – qui se sont cette fois opposés à l’accord proposé.

EUROPE, TERRE D'ASILE

TRIBUNE : Soutenons les associations hongroises de défense des droits de l’Homme et des personnes étrangères, soutenons la démocratie en Europe

Co-signée par France terre d'asile, la Ligue des Droits de l’Homme, la Cimade, SOS Racisme, Forum réfugiés-Cosi, Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme, Pro Asyl et Consiglio Italiano per i Rifugiati.

La victoire du Fidesz et de son leader, Viktor Orban, aux élections législatives hongroises du mois d’avril 2018, ouvre une nouvelle page noire pour les associations hongroises. Les menaces dont elles font l’objet de la part du gouvernement depuis plusieurs mois et la publication dans un journal proche du Premier ministre d’une liste de 200 militants et membres d’associations qualifiés de « mercenaires de Soros » ont pour objectif de créer un climat de peur et de faire taire les associations. L’adoption annoncée d’une loi intitulée « Stop Soros » vise plus particulièrement, dans sa version dévoilée le 29 mai, les associations de défense des personnes migrantes et réfugiées. Elle introduit des sanctions pénales, allant jusqu’à des peines d’emprisonnement, pour « aide à l’immigration illégale ». Seront ainsi pénalisées des activités telles qu’aider une personne à déposer une demande d’asile, distribuer des supports d’information sur la procédure d’asile ou d’organiser des réseaux (y compris d’avocats spécialisés). Cette loi, qui s’inscrit dans la continuité d’une première législation de juin 2017, constitue une attaque sans précédent dans l’Union européenne contre la liberté d’association, le pluralisme et la liberté d'expression.

Les associations françaises sont extrêmement préoccupées pour l’avenir de leurs collègues hongrois du Comité Helsinki de Hongrie, d’Amnesty International et des autres organisations non gouvernementales qui œuvrent sur le terrain pour la défense des droits de l’Homme et de la démocratie.

EN FRANCE

 
Campements à Paris : les personnes migrantes enfin mises à l’abri
© France terre d'asile - 04 juin 2018

Campements à Paris : les personnes migrantes enfin mises à l’abri

Le 30 mai et le 4 juin derniers, les trois principaux campements parisiens, situés près du centre commercial du Millénaire, du canal Saint-Martin et à la porte de la Chapelle, ont été évacués. Des bus ont été mobilisés pour diriger les personnes vers des gymnases réquisitionnés en Ile-de-France et abritant des lits de camp.

Annoncées par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, ces opérations interviennent plus de deux semaines après le lancement de la pétition #DignitéRéfugiés, à l’initiative de France terre d’asile et de la Fédération des acteurs de la solidarité, visant à réclamer d’urgence la mise à l’abri humanitaire ainsi qu’un accompagnement social et sanitaire des 2 400 personnes vivant dans des conditions indignes.

France terre d’asile continue de demander un accueil digne dans la durée avec accompagnement de qualité qui passe par la mise en place d’un dispositif de pré-accueil réparti en plusieurs points du pays. Comme l’indiquait Pierre Henry à Franceinfo : « Il faut penser global, il faut penser à une répartition sur l’ensemble du territoire national, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.»

Actualités juridiques

Décret n°2018-426 du 31 mai 2018 portant diverses dispositions relatives à l'allocation pour demandeur d'asile

Augmentation de l'allocation pour demandeurs d'asile non hébergés

Suite à une décision du Conseil d’Etat, le Premier Ministre a revalorisé le montant additionnel à l'allocation pour demandeur d'asile (ADA) pour les demandeurs d’asile sans proposition d’hébergement, de deux euros, portant ce montant à 7,40 euros à partir du 1er juin 2018. Le précédent montant avait été censuré (pour la 2e fois) par le Conseil d'Etat en décembre, car trop faible.

LA PHOTO DE LA NEWSLETTER

Fleuristes-en-herbe des Centres d'accueil pour demandeurs d'asile
© France terre d'asile - 12 mai 2018

Samedi 12 mai, nombreux ont été ceux venus fêter le printemps et apprendre à créer un bouquet de fleurs avec les fleuristes-en-herbe des Centres d'accueil pour demandeurs d'asile (Cada) France terre d'asile de Châtillon et Asnières. Tout au long de l'après-midi, un atelier ouvert à tous et sur don libre a été animé par l'association partenaire Du Pain & des Roses devant le kiosque de l'association Lulu dans ma rue, dans le IVème arrondissement de Paris.

   

À DÉCOUVRIR

 
 

Revenu des ténèbres

À LIRE :  Revenu des ténèbres

Cité par Emmanuel Macron dans son discours devant l’ONU en septembre dernier, Kouamé a pu le rencontrer au Salon du Livre et lui dédicacer son ouvrage dédié à toutes les personnes décédées en traversant la mer Méditerranée. Agé de seulement 20 ans, il témoigne du calvaire que vivent des milliers de personnes migrantes en racontant ce qu’il a lui-même vécu pendant plusieurs années de fuite à travers l’Afrique. Un périple qu'il a entrepris après avoir vu ses parents mourir sous ses yeux lorsqu'il était encore mineur.

 
 

J'apprends le français

À LIRE : J'apprends le français

Journaliste, écrivain, et enseignante bénévole dans un centre d'hébergement pour demandeurs d'asile, Marie-France Etchegoin partage son expérience en publiant cet ouvrage. Elle y raconte l'apprentissage du français tel qu'elle l'a exercé auprès de personnes migrantes venues d'Afghanistan, d'Erythrée et du Soudan. Ce sont aussi les efforts d’intégration de ces élèves qu'elle met en avant. Des élèves dont la volonté, forgée par un parcours de vie, force l'admiration.

 
 

Entre accueil et rejet : ce que font les villes aux migrants

À LIRE : Entre accueil et rejet : ce que font les villes aux migrants

Dans le moment migratoire que l'Europe vit depuis 2015, les villes, notamment, sont confrontées à la question de l’accueil. Celles-ci peuvent fonctionner comme des espaces intermédiaires entre l’État et les citoyens. Ce livre permet de saisir comment l'enjeu de l'accueil refaçonne les liens sociaux, les valeurs et les émotions collectives, et interroge les définitions pratiques de la citoyenneté prise dans un jeu de frontières. L’ouvrage est constitué d’enquêtes claires et approfondies, menées dans plusieurs grandes villes européennes, et de témoignages d’acteurs concernés.

 
 

RÉSEAUX SOCIAUX

Suivez-nous
Facebook  Twiter  Linkedin  Youtube

AGENDA

JOURNÉE MONDIALE DES RÉFUGIÉS :

Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin 2018, à Paris

À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, un événemenent inter-associatif, auquel participe France terre d'asile, est organisé avec le soutien de la Ville de Paris et du HCR. Durant l'après-midi, place de la République, des stands d'information, des temps d'échange mais aussi des activités ludiques et sportives seront proposées. Le programme complet sera prochainement en ligne sur notre site internet !

ÉVÉNEMENT :

Tournoi de football, le 20 juin 2018, à Lourdes

Pour la Journée mondiale des réfugiés, France terre d’asile et le Football Club Lourdais XI organisent une journée récréative ouverte à tous le 20 juin 2018, en partenariat avec la ville de Lourdes. Représentation théâtrale, débat, tournoi de football interculturel, buffet et pot de l’amitié sont au programme !

PORTES OUVERTES :

Journée "Portes ouvertes" à l'Ofpra, le 20 juin 2018, à Paris

Pour la quatrième année consécutive, et à l'occasion de la journée mondiale des réfugiés, l'Ofpra organise une nouvelle journée "portes ouvertes". Au programme de cette journée : entretiens de demande d'asile, tables rondes, ateliers, séances de « speed dating », rencontres avec les différents services etc.

ÉVÉNEMENT :

Rencontre sportive, le 22 juin 2018, à Melun

Le Cada France terre d’asile de Melun organise au stade Paul Fischer, une journée ouverte à tous durant laquelle diverses activités seront proposées pour que petits et grands puissent passer un moment agréable et convivial. Au programme : tournoi de football, jeux pour enfants, stand d'information, repas froid et concert !

LE CHIFFRE

538 120

C’est le nombre de personnes protégées au sein de l'Union européenne en 2017, dont 60 % par l'Allemagne. Les 1ers pays d'origine sont la Syrie (33 %), l'Afghanistan (19 %) et l'Irak (12 %). Le taux de reconnaissance était de 46 % en 1re instance.

NOS OFFRES D'EMPLOI

Voir toutes les offres

NOS FORMATIONS

CENTRE DE FORMATION

Centre de formation - Guide 2017/2018

Découvrez nos prochaines formations dans le guide formation 2017/2018

Voir toutes les formations
FORMATION EN LIGNE

parcours de formation gratuit pour les primo-arrivants

Découvrez notre parcours de formation gratuit pour les primo-arrivants en ligne

Inscrivez-vous à la formation en ligne

BÉNÉVOLAT

Devenir bénévole

FRANCE TERRE D'ASILE EN RÉGION

Rechercher un centre

PUBLICATIONS DE FRANCE TERRE D'ASILE

Les violences à l'égard des femmes demandeuses d'asile et réfugiées en France

Les violences à l'égard des femmes demandeuses d'asile et réfugiées en France

Afin de mettre en lumière les violences faites aux femmes demandeuses d'asile et réfugiées une fois en France, France terre d'asile a coordonné et publié une étude qui établit un diagnostic sur les différents types de violences, sur l'accompagnement dont les femmes bénéficient, et sur les bonnes pratiques en la matière. Ce nouveau numéro du Cahier du social a vocation à faire avancer la lutte contre les violences faites aux femmes.

Toutes nos publications

ESPACE MULTIMÉDIA

À (re)voir :

Évacuation du camp de migrants du Millénaire : “Nous ne sommes pas à la hauteur“, dit le directeur de France terre d’asile, Vidéo de Brut, via France Info, 31 mai 2018

Plus de mille migrants ont été mis à l'abri lors de l’opération de police menée mercredi 30 mai sur le campement du Millénaire à Paris. Ces 1600 personnes sont originaires essentiellement du Soudan, de Somalie et d’Erythrée, et étaient installées depuis plusieurs mois dans ce campement.

Le directeur général de France terre d’asile Pierre Henry est revenu sur le démantèlement, à Paris, du campement du Millénaire et sur les suites possibles. Il a également pointé l’insuffisance de l’action de l’État face à cette situation de crise migratoire.

À (ré)écouter 

Interview de Pierre Henry sur le projet de loi Immigration - Asile, RFI, 16 avril 2018.

Le texte porté par Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, a pour ambition de réduire le délai de traitement des demandes d’asile, de faciliter les reconduites à la frontière de ceux qui en sont déboutés, mais aussi d’améliorer les protections et l’accueil des personnes qui obtiennent l’asile. Il suscite de nombreuses oppositions y compris au sein de la majorité parlementaire. Pierre Henry, directeur général de France terre d'asile, revient sur les points contestés de ce projet de loi.

VEILLES EUROPE

CONTACTEZ-NOUS

Contactez-nous
Pour vous désabonner de notre newsletter, cliquez ici

Conformément aux articles 38 et 40 de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Vous pouvez exercer ce droit nous contactant ici