Main menu

Newsletter 111 - Juin / Juillet 2018

NEWSLETTER N°111 - Juin Juillet 2018

Europe, Europe où vas-tu ?

On meurt beaucoup en Méditerranée, par centaines depuis quelques mois, par milliers depuis des années. Le Conseil européen des 28 et 29 juin, n’a en rien résolu la question de la solidarité internationale et européenne à l’égard des migrants et réfugiés. Des plateformes de débarquement hors du territoire européen, et des centres contrôlés, fermés en Europe…ont été envisagés pendant que dans le même temps, l’Autriche, à la présidence du Conseil de l’Europe pour six mois annonçait sa volonté d’empêcher toute demande d’asile d’être déposée sur le sol européen.

L’asile est en danger. La France accueille avec parcimonie les rescapés de la mer. 78 un jour, 50 une autre semaine. Tant mieux pour eux.

Cet accueil médiatisé ne saurait cependant suffire à régler la question du secours en mer Méditerranée, et pas plus celle de la solidarité entre pays européens. La recherche d’une solution régionale ne doit pas signifier la fin de l’accès à l’asile des personnes se présentant aux frontières de l’Europe, et les pays de l’UE doivent impérativement garder à l’esprit que toute coopération régionale ne peut reposer que sur le principe de solidarité, non sur une externalisation au détriment des pays voisins de l’Union, sur des politiques de développement partenariales et de stabilité de la région, non sur une défausse généralisée.

La France doit jouer un rôle central dans la définition d’une coopération régionale, et la sauvegarde du droit d’asile. C’est une obligation mais aussi un devoir que France terre d’asile rappellera sans cesse.

 

Pierre HENRY, Directeur général de France terre d'asile  

Pour lire notre communiqué, cliquez ici

EN EUROPE

 
Sommet européen : un accord de façade ?
  © REUTERS/Eric Vidal

Sommet européen : un accord de façade ?

Après plusieurs mois de négociations au point mort, douze heures de discussions lors du sommet du 28-29 juin à Bruxelles ont permis aux pays de l’Union européenne (UE), sous la pression du Premier ministre italien, de conclure un accord sur la migration,  dont la mise en œuvre concrète reste à définir.

Bien que les chefs d’États se félicitent de l’élaboration d’un compromis le 28 juin, les propositions adoptées restent vagues et peu contraignantes. Parmi les mesures incorporées, les dirigeants sont invités à « examiner » le concept de « plateformes régionales de débarquement ». Ces plateformes, sensées être établies en Afrique du Nord auraient pour vocation d’accueillir les migrants sauvés en Méditerranée et d’identifier ceux pouvant prétendre à la protection internationale. L’accord prévoit aussi la création – sur une base volontaire –  de « centres contrôlés » sur le territoire européen, afin de distinguer les personnes en fonction de leur situation.

EUROPE, TERRE D'ASILE

TRIBUNE : 4 raisons pour lesquelles l’Europe ne doit pas renier le droit d’asile

Par Thierry Le Roy, Président de France terre d'asile
et Pierre Henry, Directeur général

Cette crise est profonde, par la vision de l'asile, plus généralement de l'accueil de l'étranger, que révèlent les discours et les actes de nombre de gouvernants européens.

L'errance de l'Aquarius pendant 9 jours a révélé, si besoin était, la profondeur de la crise morale et politique que traverse l'Union européenne autour de la question migratoire. Et avec le Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, nous disons "c'est honteux" pour l'Europe, pour la mise en cause des valeurs qui nous fondent, pour l'image d'indécision que nous renvoyons au monde.

Cette crise est profonde, par la vision de l'asile, plus généralement de l'accueil de l'étranger, que révèlent les discours et les actes de nombre de gouvernants européens. On n'est plus là en présence de positionnements purement tactiques, en vue du compromis qui serait à négocier lors du prochain Conseil européen, fin juin. Une coalition de leaders politiques prônant la renationalisation des politiques d'asile, refusant toute solidarité entre ses membres semble avoir pris le leadership en Europe. La prochaine présidence autrichienne du Conseil de l'UE ne manque d'inquiéter au vu des déclarations du chancelier Kurz, qui souhaite clairement externaliser la demande d'asile en dehors des frontières européennes et les traiter depuis des camps de rétention.

Pour lire l'intégralité de la tribune, cliquez ici.

EN FRANCE

 
Loi asile-immigration : pas d’accord entre Assemblée et Sénat en commission mixte paritaire
© Sénat

Loi asile-immigration : pas d’accord entre Assemblée et Sénat en commission mixte paritaire

Députés et sénateurs ne sont pas parvenus, mercredi 04 juillet, à surmonter leurs désaccords en commission mixte paritaire sur le projet de loi asile-immigration, selon plusieurs parlementaires.

En conséquence, le projet de loi « pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie » repassera en nouvelle lecture à l’Assemblée à partir du 25 juillet, puis au Sénat, avant sa lecture définitive, probablement en septembre, par les députés qui auront le dernier mot.

Le texte vise notamment à réduire à six mois, contre onze aujourd’hui, l’instruction de la demande d’asile. Objectif affiché : faciliter à la fois l’expulsion des déboutés et l’accueil des acceptés.

Actualités juridiques

Décision n° 2018-717/718 QPC du 6 juillet 2018

Le Conseil constitutionnel consacre le
« principe de fraternité »

Pour la première fois, le Conseil constitutionnel a consacré la valeur constitutionnelle du principe de fraternité. Dans une décision du vendredi 6 juillet, les gardiens de la loi suprême ont donné une force juridique à cette devise républicaine et considéré qu’il en découlait « la liberté d’aider autrui, dans un but humanitaire, sans considération de la régularité de son séjour sur le territoire national »

Le Conseil censure par ailleurs une partie du Ceseda. Il estime en effet que l’exemption de poursuites pénales ne peut pas se cantonner à l’aide au séjour, mais doit s’étendre à l’aide à la circulation de l’étranger irrégulier « lorsque ces actes sont réalisés dans un but humanitaire ». En revanche, il exclut que cette exemption s’étende à l’aide à l’entrée sur le territoire, car celle-ci « fait naître par principe une situation illicite ».

LA PHOTO DE LA NEWSLETTER

Rendez-vous place de la République
© France terre d'asile - 20 juin 2018

Le mercredi 20 juin, les acteurs engagés pour la cause des réfugiés se sont donnés rendez-vous place de la République. De nombreuses associations, dont France terre d'asile, ont présenté leurs actions de soutien et d'accompagnement des personnes déracinées. Ce fut l'occasion de continuer à sensibiliser le grand public aux enjeux humanitaires et de solidarité, mais aussi une opportunité pour les salariés et bénévoles de célébrer ensemble cette journée dédiée aux personnes réfugiées. Tout au long de l'après-midi, les passants ont pu s'informer auprès des nombreux stands et participer à des ateliers créatifs, comme la création de bouquets et de couronnes de fleurs avec l'association partenaire de France terre d'asile Du Pain & des Roses. La journée s'est ensuite poursuivie par des prises de paroles et des concerts.

   

À DÉCOUVRIR

 
 

Nouveau magazine européen bilingue sur l'asile

À LIRE :  Nouveau magazine européen bilingue sur l'asile

Depuis deux ans, France terre d’asile publie régulièrement des tribunes sur l’Europe et l’asile. En réaction à ce qui nous paraît être moins une crise des réfugiés qu’une crise de l’accueil dans toute l’Europe ; pour pointer les tentations, très partagées, des États membres de l’UE de sous-traiter cet accueil à des pays tiers, à commencer par la Turquie ; pour défendre le droit d’asile en Europe, et la solidarité des États qui y sont attachés. Aujourd’hui, nous pensons que notre plaidoyer pour le droit d’asile doit prendre une dimension européenne.

 
 

Actes du colloque - Asile-Immigration

À LIRE : Actes du colloque - Asile-Immigration

France terre d’asile et la Fondation Heinrich Böll Stiftung France ont organisé le 06 avril 2018 une table ronde à l'Assemblée nationale sur le thème : "Asile – immigration : Allemagne – France, des modèles d’accueil divergents, des questions européennes communes". Cette table ronde, qui s’est tenue à l’ouverture des débats parlementaires sur la loi Asile-Immigration,  a permis d’interroger les systèmes d’accueil de nos deux pays, d’examiner les points de convergences, d’en mesurer les écarts et d’en comprendre les raisons.

 
 

Rapport du Comité interministériel à l'intégration : stratégie nationale pour l’accueil et l’intégration des réfugiés

À LIRE : Rapport du Comité interministériel à l'intégration : stratégie nationale pour l’accueil et l’intégration des réfugiés

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a réuni un comité interministériel à l’intégration, le 5 juin 2018, à l’hôtel de Matignon. Son objectif était de parvenir à une "intégration digne de notre République pour tous ceux à qui nous donnons le droit de séjourner en France", a déclaré le chef du gouvernement.  Il affirme souhaiter une politique d’intégration digne qui puisse donner aux personnes ayant droit de séjour, une immersion sociale et professionnelle la plus efficace.

 
 

RÉSEAUX SOCIAUX

Suivez-nous
Facebook  Twiter  Linkedin  Youtube

AGENDA

COLLOQUE INTERNATIONAL :

Dynamiques migratoires dans la région euro-méditerranéenne, le 5 juillet 2018, à l'Hôtel Majestic de Tunis

Quelles réponses aux enjeux migratoires actuels et à venir dans cette région ? Quelle place pour la coopération régionale et internationale ? Le 5 juillet 2018, le Ministre des Affaires sociales tunisien, Mohamed Trabelsi, et l'association France terre d'asile ont organisé à Tunis un colloque international pour trouver des réponses à ces questions complexes.

EXPOSITION :

"EVASIONS, l'art sans liberté" au MIAM de Sète, jusqu'au 23 septembre 2018, au Musée international des arts modestes de Sète

Au-delà de ce qu’on nomme communément « l’art carcéral », l’exposition rassemble plus largement, et pour la première fois, des œuvres et travaux plastiques produits dans des espaces de privation de liberté : prisons, mais aussi camps et lieux d’accueil d’exilés, jusqu’aux camps de concentration.
L’exposition EVASIONS, l’art sans liberté, pose l’expression artistique comme dernière des libertés de l’homme.

LE CHIFFRE

68,5 millions

C’est le nombre de personnes qui ont été déplacées en 2017, selon le nouveau rapport du Haut-Commissariat aux réfugiés de l'ONU. Soient 2,9 millions de plus en un an, et trois fois plus depuis 2000. Cette catégorie inclut les réfugiés qui sortent de leur pays d'origine, les demandeurs d'asile et les personnes déplacées à l'intérieur de leur pays. Au total, une personne sur 110 est aujourd'hui déplacée dans le monde.

NOS OFFRES D'EMPLOI

Voir toutes les offres

NOS FORMATIONS

CENTRE DE FORMATION

Centre de formation - Guide 2017/2018

Découvrez nos prochaines formations dans le guide formation 2017/2018

Voir toutes les formations
FORMATION EN LIGNE

parcours de formation gratuit pour les primo-arrivants

Découvrez notre parcours de formation gratuit pour les primo-arrivants en ligne

Inscrivez-vous à la formation en ligne

BÉNÉVOLAT

Devenir bénévole

FRANCE TERRE D'ASILE EN RÉGION

Rechercher un centre

PUBLICATIONS DE FRANCE TERRE D'ASILE

Guide de l'évaluation linguistique

Guide de l'évaluation linguistique

Cet outil, élaboré dans le cadre  du projet Reloref soutenu par le Fond Asile Migration et Intégration, s’adresse aux intervenants sociaux, aux bénévoles ou à toute personne accompagnant un public migrant.

Il s‘agit d’une méthode simple et facile d’accès pour évaluer rapidement le niveau en français d’une personne étrangère. Elle permet de mesurer la compréhension écrite et orale ainsi que l’expression écrite et orale de la personne, pour avoir une vision globale de son niveau de langue.

Rapport 2017 sur les centres et locaux de rétention administrative

Rapport 2017 sur les centres et locaux de rétention administrative

En 2017, 46 800 personnes ont été enfermées dans les CRA et LRA en métropole et en outre-mer. La France reste ainsi en 2017 le pays européen qui a le plus recours à l’enfermement.

Le rapport 2017 des six associations présentes en centre de rétention administrative (CRA) dresse le bilan d’une systématisation de l’enfermement au fil des années.

Lettre de l'asile et de l'intégration 84

Lettre de l'asile et de l'intégration n°84

En 2017, les femmes représentaient 34,7 % des primo-demandeurs d’asile en France et 33,1 % dans l’Union européenne. Les violences faites aux femmes sont prises en compte de manière croissante dans la demande d’asile mais restent encore peu visibles et peu dénoncées. Afin de contribuer à la connaissance du problème et améliorer la prévention et la prise en charge, cette Lettre explore cette question sous différents angles et moments de la migration : violences subies en France, pendant le parcours migratoire, par les victimes de traite, empowerment des femmes pour prévenir et guérir, etc.

Toutes nos publications

ESPACE MULTIMÉDIA

À (re)voir :

Migrants, comment sortir de l’impasse ?, Émission de Ruth Elkrief, via BFM TV, 15 juin 2018

Dans le contexte du durcissement de la position italienne, les invités de Ruth Elkrief, dont Pierre Henry, DG de France terre d'asile, débattent sur la nécessaire réforme du règlement de Dublin pour une meilleure répartition des arrivées dans l’ensemble des États-membres de l’Union. Pierre Henry rappelle que « l’accès au territoire européen est un droit fondamental ».

À (ré)écouter 

Interview de Pierre Henry sur l'accueil des migrants: "Le trumpisme ne doit pas devenir la règle en Europe", RMC, 20 juin 2018.

Pierre Henry, directeur général de l’association France terre d’asile, était l'invité de Bourdin Direct le mercredi 20 juin 2018. Il a dénoncé la montée du populisme en Europe, qui fait craindre, selon lui, des dérives à l'américaine quant à l'accueil des migrants. "Le trumpisme ne doit pas devenir la règle pour nous autres européens, on doit faire autrement. Or nous sommes menacés par ce courant populiste autour de la question migratoire".

VEILLES EUROPE

CONTACTEZ-NOUS

Contactez-nous