Main menu

Newsletter 112 - Septembre/Octobre 2018

NEWSLETTER N°112 - Septembre / Octobre 2018
Newsletter 112

Défendre le droit d’asile, lutter contre le populisme !

Avec l’élection de Bolsonaro au Brésil, la question de la progression du populisme d’extrême-droite sur tous les continents apparaît dans toute sa réalité. Mattéo Salvini mais aussi Marine Le Pen, Victor Orban se félicitent de cette élection et appellent en Europe à constituer une ligue des ligues.

Comment en est–on arrivé là ? Le nationalisme d’extrême-droite, l’une des figures du populisme prospère sur la détestation des élites dites coalisées, sur la propagation d’une pensée binaire s’appuyant sur un mode de communication massif, instantané, émotionnel et la fabrication d’un ennemi. Cet ennemi c’est l’étranger, celui qui est censé mettre en péril le modèle économique, social, culturel du pays d’accueil.

Cette situation nous oblige à réfléchir à la place qui est la nôtre, à la question migratoire de façon collective avec les acteurs de l’accueil. Quelle est la meilleure manière de faire reculer les préjugés, les fausses rumeurs, défendre et protéger par exemple le droit d’asile tel qu’issu de la convention de Genève? Comment accueillir, qui accueillir, comment faire face demain aux défis du déplacement de populations, garantir l’accès au territoire européen, protéger les populations résidentes en Europe et remplir notre devoir de protection à l’égard des persécutés sans rien céder à la peur ?

Les bonnes volontés ne manquent pas. Un travail de titan nous attend. Nous ne nous déroberons pas !

Pierre HENRY, Directeur général de France terre d'asile  

EN EUROPE

 
Division sur les sauvetages en Méditerranée
  © Georg Hochmuth/AFP

Les États européens toujours divisés sur les sauvetages en Méditerranée

Marqué par des dissensions persistantes entre États membres, le sommet européen informel de Salzbourg de mi-septembre n’ a pas permis d’avancer sur les propositions évoquées fin juillet par la Commission européenne, notamment sur les plateformes régionales de débarquement et les centres contrôlés.

Ces deux concepts ont été développés par la Commission comme solution à la situation en Méditerranée et afin d’organiser les sauvetages en mer. Les migrants secourus dans les eaux territoriales de l’Union seraient alors débarqués dans des centres fermés « contrôlés », où ils pourraient demander l’asile. Ceux secourus dans les eaux internationales ou d’un pays tiers seraient transférés vers des centres dans un pays tiers sûr.

Retrouvez ici l'intégralité de l'article.

EUROPE, TERRE D'ASILE

Le droit d’asile en Europe victime de la politique migratoire

Par Alain Le Cléac’h, membre du Conseil d'administration de France terre d’asile

Pour se protéger de l’arrivée de migrants économiques, l’Union Européenne accepte de bloquer les demandeurs d’asile à nos frontières. On savait que l’accord unanime des chefs d’États européens avec la Turquie d’Erdogan, le 18 mars 2016, annonçait la fermeture des frontières terrestres européennes aux migrants qu’ils soient ou non demandeurs d’asile. C’est chose faite. L’Europe forteresse est en place.

Côté Est de la méditerranée, les migrants sont désormais contraints de tenter le passage Nord entre la Turquie et la Grèce ou la Bulgarie en traversant la dangereuse rivière Evros. Ils sont environ 12 000 à avoir tenté ce passage depuis le début 2018. De très nombreuses personnes et des enfants y ont laissé leur vie.

Pour lire l'intégralité de la tribune, cliquez ici.

 

EN FRANCE

 
Le principe constitutionnel de fraternité
© Conseil constitutionnel

Le principe constitutionnel de fraternité

Pour la première fois, par sa décision du 6 juillet 2018, le Conseil constitutionnel a donné pleine valeur constitutionnelle au troisième terme de la devise républicaine « liberté, égalité, fraternité », devise officielle de la République depuis 1848 et inscrite dans le Préambule et l’article 2 de la Constitution de 1958.

Jusqu’à présent on pouvait douter de la juridicité de la fraternité, beaucoup considérant que le concept était flou, imprécis, porteur d’amour et d’affection certes, mais réfractaire à toute entreprise normative.

Le Conseil constitutionnel met un terme avec éclat à cette incertitude à propos d’un agriculteur de la vallée de la Roya, près de la frontière italienne, condamné à quatre mois de prison avec sursis pour avoir transporté de la frontière jusqu’à chez lui des migrants soudanais et érythréens, et pour avoir organisé un camp d’accueil.

Il était reproché à l’article L. 622-4 du CESEDA de limiter l’immunité à la seule aide au séjour irrégulier, sans l’étendre à l’entrée et à la circulation, et de ne pas prévoir d’immunité de principe pour tout acte purement humanitaire n’ayant donné lieu à aucune contrepartie directe ou indirecte. Le grief était fondé sur la méconnaissance du principe constitutionnel de fraternité.

Pour lire la suite de la tribune, cliquez ici.

Actualités juridiques

Journal officiel de la République française n°0209 du 11 septembre 2018

Parution de la loi n° 2018-778 du 10 septembre 2018 pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie

Après l’échec de la Commission mixte paritaire et le rejet du projet par le Sénat en deuxième lecture le 31 juillet, le projet de loi « Pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie » a été définitivement adopté par l’Assemblée nationale le 1er août 2018.

Plus de 60 députés des groupes Nouvelle Gauche, La France Insoumise et Gauche démocrate et Républicaine, ont saisi le Conseil Constitutionnel le 3 août, saisine enregistrée le 6 août. Le 8 août 2018, le Conseil constitutionnel a enregistré une seconde saisine, cette fois par 60 sénateurs.

Le 6 septembre, tombe la décision du Conseil constitutionnel n° 2018-770 DC qui valide l’ensemble du texte, exception faite de quelques cavaliers législatifs (pour non respect de la procédure parlementaire) et contient juste une réserve d’interprétation. La loi controversée, promulguée le 10 septembre, a ensuite été publiée au Journal officiel le mardi 11 septembre.

LA PHOTO DE LA NEWSLETTER

Préparation des repas solidaires
© France terre d'asile

Du 6 au 18 octobre 2018, la ville d'Arras a vibré au rythme des casseroles du Grand RECHO. Ce restaurant éphémère et solidaire implique toutes les parties prenantes de la ville à la salle des Orfèvres-Tisserands, où réfugiés, migrants et citoyens de la commune ont partagé les fourneaux durant deux semaines. De grands noms de la gastronomie ont travaillé avec des personnes migrantes pour recréer du lien social et porter un message d'hospitalité, de partage et de solidarité, en impliquant tous les acteurs du territoire.

Nos structures de France terre d'asile accompagnant les mineurs isolés étrangers à Arras se sont mobilisées, et les équipes et les jeunes ont participé à la préparation des repas solidaires.

 

   

À DÉCOUVRIR

 
 

Rapport du HCR sur les traversées meurtrières en Méditerranée, « Voyage du désespoir »

À LIRE :  Rapport du HCR sur les traversées meurtrières en Méditerranée, « Voyage du désespoir »

Selon le nouveau rapport du HCR, plus de 1600 personnes ont déjà perdu la vie ou ont disparu cette année en tentant de rejoindre l’Europe.

Si le nombre de personnes arrivées en Europe est en diminution, le taux de décès, surtout parmi ceux qui rejoignent le continent par la Méditerranée, a considérablement augmenté, souligne le rapport. En Méditerranée centrale, pour chaque groupe de 18 personnes ayant entrepris la traversée entre janvier et juillet 2018, une personne est décédée ou a disparu, contre une sur 42 au cours de la même période en 2017.

 

 
 

Les obligations des États en matière de secours en mer – Livret à destination de la société civile 2018

À LIRE : Les obligations des États en matière de secours en mer – Livret à destination de la société civile 2018

Ce livret a été réalisé par des jeunes chercheurs en droit et vise à synthétiser les obligations internationales relatives au secours en mer qui pèsent sur les États dans un contexte où les débats qui s’y rapportent se multiplient. Ce travail s’inscrit également dans les réflexions dégagées par le colloque du Réseau Francophone de droit international sur « Les Réfugiés en mer : droit des réfugiés ou droit de la mer ? », co-organisé par les Professeures A. MIRON et B. TAXIL mais aussi par les recherches des étudiants ayant participé à l’édition 2018 du Concours de plaidoirie en droit international Charles Rousseau sur la thématique des réfugiés en mer.

 
 

Le film Libre de Michel TOESCA

À VOIR : Le film "Libre" de Michel TOESCA

La Roya, vallée du sud de la France frontalière avec l'Italie. Cédric Herrou, agriculteur, y cultive ses oliviers. Le jour où il croise la route des réfugiés, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir. De leur offrir un refuge et de les aider à déposer leur demande d'asile.
Mais en agissant ainsi, il est considéré hors la loi... Michel Toesca, ami de longue date de Cédric et habitant aussi de la Roya, l’a suivi durant trois ans. Témoin concerné et sensibilisé, caméra en main, il a participé et filmé au jour le jour cette résistance citoyenne. Ce film est l'histoire du combat de Cédric et de tant d’autres. Sortie en salles le 26 septembre 2018.

 
 

RÉSEAUX SOCIAUX

Suivez-nous
Facebook  Twiter  Linkedin  Youtube  Instagram

AGENDA

COLLOQUE :

"Lutte contre la prostitution des mineurs : quels défis pour les professionnels ?" Le matin du 30 novembre 2018, l’association ACPE (Agir Contre la Prostitution des Enfants) organise son colloque annuel à l’Hôtel de Ville de Paris. Venez échanger sur cette problématique avec d'autres professionnels afin de mieux travailler ensemble.

EXPOSITION :

"Persona grata", au Musée de l'histoire de l'immigration et au Mac Val, du 16 octobre 2018 au 20 janvier 2019.

Comment les artistes d’aujourd’hui évoquent-ils l’exil et l’hospitalité ? À l’heure où les débats sur la crise et l’accueil des migrants sont particulièrement présents et brûlants, il a semblé important de ré-interroger le sens de l’hospitalité dans nos sociétés en s'appuyant sur les travaux de Fabienne Brugère et Guillaume Le Blanc. Partant des analyses des deux philosophes, cette exposition interroge la notion d’hospitalité à travers le prisme de la création contemporaine.

LE CHIFFRE

4 millions

 

Le défi de la scolarisation des enfants réfugiés :

4 millions d’enfants réfugiés ne vont pas à l’école, selon le rapport du HCR « Inverser la tendance : l’éducation des réfugiés en situation de crise ». À peine 61% des enfants réfugiés vont à l’école primaire, tandis que 92% des enfants dans le monde ont cette possibilité.

NOS OFFRES D'EMPLOI

Voir toutes les offres

NOS FORMATIONS

CENTRE DE FORMATION

Centre de formation - Guide 2018/2019

Découvrez nos prochaines formations dans le guide formation 2018/2019

Voir toutes les formations
FORMATION EN LIGNE

parcours de formation gratuit pour les primo-arrivants

Découvrez notre parcours de formation gratuit pour les primo-arrivants en ligne

Inscrivez-vous à la formation en ligne

BÉNÉVOLAT

Devenir bénévole

FRANCE TERRE D'ASILE EN RÉGION

Rechercher un centre

PUBLICATIONS DE FRANCE TERRE D'ASILE

Rapport d'activité 2017

Rapport d'activité de France terre d'asile 2017

France terre d'asile publie chaque année son rapport d'activité, présentant ses activités, à travers ses différentes directions et son action au sein de ses établissements, ainsi que les comptes annuels de l'association. Les rapports 2017 sont disponibles en pdf et en flipbook (lecture interactive en ligne). Retrouvez le rapport d'activité et le rapport des centres en cliquant ici.

Toutes nos publications

ESPACE MULTIMÉDIA

À (re)voir :

"Nous avons oublié de transmettre un certain nombre de nos valeurs", France culture, le 29 septembre 2018

Dimanche 23 septembre, l’Aquarius, ce bateau humanitaire affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), a répondu à l’appel de détresse lancé par une embarcation de migrants. Pierre Henry, Directeur général de France terre d'asile, a été interviewé par France culture sur la situation des migrants en Europe.

À (re)voir 

Migrants, l'Europe sans solution ?, le débat de France 24, par Raphaël Kahane, le 20 septembre 2018.

À l'occasion du sommet informel de Salzbourg, l'Union européenne vient de faire étalage de ses divisions sur la question des migrants. Les 28 ont tenté de se mettre d'accord sur la répartition des nouveaux arrivants et le renforcement des frontières extérieures de l'Union. Mais sur ces deux sujets, les divergences persistent après un été marqué par les crises de l'Aquarius et du Diciotti. Les invités du débat, parmi lesquels Pierre Henry, DG de France terre d'asile, discutent des potentielles solutions européennes.

VEILLES EUROPE

CONTACTEZ-NOUS

Contactez-nous