Main menu

1er petit déjeuner de France terre d'asile sur les mineurs

 

Retour au pays et intérêt supérieur de l'enfant

 

 Ce jeudi 1er octobre 2009 s’est tenu au siège de France terre d’asile, à Paris, un petit déjeuner organisé par la Direction de la protection des mineurs isolés étrangers. Le thème de cette rencontre était : « Retour au pays et intérêt supérieur de l’enfant ». Il s’agissait de s’interroger sur l’appréciation de l’intérêt supérieur de l’enfant dans le cadre des retours volontaires dans leur pays d’origine des mineurs isolés pris en charge par l’aide sociale à l’enfance. 

L’introduction de Pierre HENRY, directeur général de France terre d’asile et de Claude ROMEO, directeur de la protection des mineurs isolés étrangers à France terre d’asile, a posé quelques interrogations : A quel moment du projet éducatif intervient la question du retour ? Sur quels éléments matériels se base le magistrat ? Qu’en est il de l’évaluation du milieu familial, au regard de la distance qui sépare le pays d’accueil du pays de retour ?

Les trois intervenants ont donné leur point de vue sur ces questions.
Jean Pierre ROSENCZVEIG, Président du tribunal pour enfants de Bobigny (93), a fait part de son expérience concernant les décisions de main levée de placement pour permettre les retours des mineurs. Il a indiqué avoir rarement pris ce type de décision, celle-ci s’avérant délicate pour le jeune, peu demandée par ce dernier et difficile à mettre en œuvre.

Pierre  SATTLER, Directeur adjoint à l’activité à la Fondation d’Auteuil, a évoqué un nombre très limité de cas de retours pendant la minorités des jeunes pris en charge au sein des structures d’accueil de son organisation. Son intervention a davantage porté sur la préparation du retour des jeunes à leur majorité.

Alexandre LE CLEVE, directeur de l’association Hors la Rue, a présenté une étude menée suite aux accords signés entre la France et la Roumanie en 2002 pour faciliter le rapatriement des mineurs roumains. Il était accompagné dans cette présentation par Jean Philippe LEGAUT, doctorant en histoire qui ayant réalisé cette recherche. Des cas de mineurs rentrés en Roumanie ont été évoqués et, pour la plupart des jeunes rencontrés, le retour avait été mal préparé et ces enfants se sont retrouvés dans une situation de danger à leur arrivée.  

Le public, composé d’associations travaillant dans le domaine des migrations et de la protection de l’enfance mais aussi de représentants d’institutions départementales ou nationales, a posé quelques questions pour conclure ce petit déjeuner.

Cette rencontre matinale a permis de mettre sur table des éléments de réflexion sur un sujet très peu abordé. France terre d’asile publiera prochainement un article sur ce thème qui, bien que d’application limitée, mérite une recherche approfondie tant il pose des questions fondamentales pour l’avenir des mineurs isolés étrangers.

France terre d'asile tient à remercier tous les participants de cet événement. Grand merci également aux intervenants qui ont été la source du succès de cette rencontre.

Rendez-vous est pris pour le prochain Petit déjeuner de France terre d’asile, organisé par l’Observatoire de l’intégration des réfugiés, le mercredi 17 novembre 2009 sur le thème « les media et les réfugiés », avant la tenue d’un prochain petit déjeuner sur les mineurs isolés étrangers début 2010. 

voir la page concernant nos activités sur les mineurs isolés étrangers