Main menu

Le nombre de demandes d’asile en France continue de croître en 2016

logoftda

Les demandes d’asile sont en hausse de 6,5 % en France en 2016 avec un total de 85 244 demandeurs. 26 351 d’entre eux ont obtenu une protection internationale, selon les chiffres provisoires publiés le 16 janvier par le ministère de l’Intérieur.

 

evoldemandeasile

 

En 2016, 85 244 demandes d’asile ont été déposées en France, premières demandes et réexamens inclus, soit une hausse de 6,5 % par rapport à l’année 2015. Ce chiffre inclut 14 141 mineurs accompagnants. Cette hausse, qui se poursuit à une cadence plus modérée comparé à 2015, reflète l’augmentation générale du nombre de demandes d’asile en Europe. Les données Eurostat indiquent en effet que ces dernières ont augmenté de 12 % sur les 9 premiers mois de 2016 par rapport à la même période en 2015.

 

evol2

 

Doublement des transferts Dublin depuis la France

Les chiffres de l’Ofpra n’incluent pas les personnes placées en procédure Dublin : de fait, au niveau des guichets uniques pour demandeurs d’asile (GUDA), une hausse de 20 % a été enregistrée. Le flux migratoire majeur que connait l’Europe depuis 2015 associé au nombre important de migrants choisissant d’introduire une demande d’asile dans un autre Etat que celui de leur arrivée, a fait doubler le nombre de transferts de la France vers un autre État au titre du règlement Dublin en 2016 (+ 104 % par rapport à 2015).

 

Les Soudanais, principaux demandeurs d’asile

Le Soudan devient le principal pays d’origine, suivi de l’Afghanistan, d’Haïti, de l’Albanie et de la Syrie. Selon les données de l’Ofpra, ces cinq pays constituent 40 % du total des demandes d’asile en 2016.

 

paysorigine

 

26 351 personnes ont obtenu l’asile

Sur l’ensemble des demandeurs d’asile, 26 351 ont obtenu une protection internationale en 2016 (36 233 mineurs accompagnants compris), contre 19 506 en 2015, soit une progression de 35, 1 % en un an. Le taux d’admission en première instance est passé de 22,8 % à 28,3 % de 2015 à 2016 et a doublé en 5 ans. Au niveau de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA), qui examine les recours contre les décisions de l’Ofpra, le taux de reconnaissance passe à 37,6 %, contre 31,4 % en 2015. Le délai moyen d’examen des demandes par l’Ofpra a également enregistré une nette progression, passant ainsi de 7 mois en 2015 à 5 mois en 2016. L’Ofpra se fixe désormais comme objectif pour 2017 d’instruire les demandes en 3 mois.

 

5 701 relocalisés et réinstallés

À l’échelle européenne, la France a accueilli 2 696 demandeurs d’asile en provenance d’Italie et de Grèce dans le cadre du programme temporaire de relocalisation européen et 3 005 Syriens en provenance du Liban, de la Turquie et de la Jordanie dans le cadre du programme de réinstallation. Pour atteindre ce résultat, l’Ofpra a déployé 15 officiers de protection en Grèce et en Italie, ce qui a permis l’examen de 2 000 candidats à la relocalisation dans les deux pays. De même, 1 514 Syriens et 1 729 Irakiens ont obtenu un visa au titre de l’asile. Dans l’ensemble, près de 9 000 personnes ayant un besoin manifeste d’une protection internationale sont arrivées en France en 2016 par des voies légales de migration.

 

France terre d'asile, 24/01/2017