Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
du 1er au 15 janvier 2020

Les 17 et 18 décembre s’est tenu à Genève le Forum mondial sur les réfugiés, l’occasion pour les différents acteurs de la communauté internationale de faire part de leurs contributions pour l’accueil et l’intégration des populations migrantes et réfugiées.

 

Article Forum mondial sur les réfugiés c UN Photo Jean Marc Ferré
© UN Photo / Jean-Marc Ferré

Plus de 3000 participants ont assisté à cet événement organisé par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) qui avait pour objectif de « mettre en route la réalisation des objectifs du Pacte mondial sur les réfugiés » adopté il y a un an par 181 pays, ainsi que de « générer de nouvelles approches […] pour aider les réfugiés et les communautés dans lesquelles ils vivent ». À cette occasion, 770 engagements ont été pris par des États, organisations internationales, acteurs privés et organisations non-gouvernementales dans de nombreux domaines comme l’éducation, l’emploi, les infrastructures ou encore la lutte contre la pauvreté.

Les pays membres de l’Union européenne (UE), quant à eux, se sont majoritairement engagés en faveur de la réinstallation, en promettant collectivement plus de 30 000 places pour 2020 - sur un total de 50 000 proposées, dont 5 500 pour l’Allemagne et 10 000 pour la France (pour les années 2020 et 2021). La Commission européenne soutiendra financièrement les États membres qui accueilleront des personnes réinstallées depuis la Turquie, le Liban et la Jordanie, tout comme celles passées par les mécanismes de transit du HCR au Niger et au Rwanda, qui restent une priorité pour l’Union. Un groupe d’eurodéputés présent à Genève a néanmoins regretté « qu’aucune nouvelle promesse substantielle n’ait été faite par l’UE » ; les États membres devant prendre des « engagements plus ambitieux en matière de réinstallation des réfugiés les plus vulnérables […] ainsi qu’en matière d’admission humanitaire ».

À l’issue des différents débats ayant ponctué le Forum, le HCR s’est félicité d’avoir obtenu « des engagements de soutien étendus et substantiels », tout en affirmant que les promesses devraient se faire plus nombreuses dans le futur pour répondre aux besoins existants et à venir. Le second Forum mondial sur les réfugiés, prévu pour 2023, ainsi qu’une réunion intermédiaire dans deux ans, seront l’occasion de réaliser un premier bilan des engagements pris en 2019.


Article publié le 07/01/2020