Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
du 1er au 15 décembre 2019

Pour faire diminuer le nombre de personnes présentes dans les îles Égéennes, le gouvernement grec planifierait l’ouverture de plusieurs centres d’hébergement sur le continent, ainsi qu’en Crète.

 

Article Grèce c Stephen Ryan IFRC

© Stephen Ryan / IFRC


Selon le quotidien grec Ekathimerini, 22 nouveaux centres d’hébergement seront ouverts sur l’ensemble du territoire hellénique, dont 4 dans le nord du pays et 3 en Crète – la plus grande des îles grecques, avec une capacité d’accueil de 1 000 à 2 000 personnes chacun. Afin de prévenir les débordements, le gouvernement envisage de contrôler de manière stricte les lieux en attribuant à chaque résident une carte d’identité conditionnant l’entrée dans les bâtiments.

Cette mesure s’inscrit dans la continuité de la nouvelle politique d’asile grecque et dans l’objectif de « décongestion » des camps situés dans les îles de la mer Égée, où vivent aujourd’hui environ 38 800 personnes migrantes et réfugiées. Le 30 novembre, plus de 350 d’entre elles ont été transférées sur le continent, amenant à 10 000 le nombre de personnes y ayant été déplacées depuis juillet. Conscient du fait que le nombre d’arrivées peut encore augmenter, le gouvernement grec n’exclut pourtant pas la possibilité d’un hébergement en tentes, même en hiver. Les mineurs isolés étrangers devraient cependant être épargnés, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis ayant annoncé le 24 novembre le lancement du programme « Aucun enfant seul », visant à reloger 4 000 d’entre eux sur le continent.

Alors que plusieurs manifestations « anti-migrants » ont eu lieu récemment dans ces mêmes îles Égéennes, le nouveau Vice-président de la Commission européenne en charge du portefeuille « Promotion de notre mode de vie européen », et membre du parti grec Nouvelle Démocratie, Margaritis Schinas, a salué les efforts entrepris par les autorités. Lors d’un discours le 1er décembre, il a assuré que l’Europe allait prochainement remplir ses obligations et a mentionné la proposition prochaine de la Commission d’un nouveau Pacte sur l’immigration et l’asile, avec lequel « tous les États membres partageront équitablement les charges et les pressions » en termes de migration.

 

Article publié le 03/12/2019