Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
du 1er au 15 juin 2019

La Commission européenne a proposé mercredi 5 juin un projet de budget de 168,3 milliards d’euros pour l’année 2020, soit une augmentation de 1,3% par rapport à 2019, dont l’un des objectifs principaux est de « renforcer la sécurité et la solidarité dans l'UE et au-delà ».

 

Article budget de lUE Parlement européen© Parlement européen
Un camp de réfugiés syriens en Turquie en 2016

Pour « relever les défis de la migration et renforcer les frontières extérieures », la Commission avance un budget de 420,6 millions d’euros en faveur de l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex). Ce montant représenterait une augmentation de 34,6% par rapport à l’année 2019 et fait suite à la volonté de l’Union de mettre en place un Corps permanent de 10 000 gardes-frontières d’ici 2027.  

De plus, une proposition de budget de 560 millions d’euros a été soumise pour « les personnes dans le besoin en Syrie ainsi que pour les réfugiés et leurs communautés d'accueil dans la région ». Cette initiative correspond aux engagements pris par l’UE lors de la troisième conférence de Bruxelles sur l’aide à apporter pour l’avenir de la Syrie et des pays de la région, qui a eu lieu du 12 au 14 mars 2019. À noter que le budget de l'UE pour 2019 prévoyait déjà 2,01 milliards d’euros de financements en faveur de la Syrie. Au total, l’UE et ses États membres ont mobilisé environ 17 milliards d’euros depuis le début de la crise syrienne en 2011. 

La proposition de budget de la Commission pour 2020 doit maintenant être examinée par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne.