Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
du 1er au 15 décembre 2020

La commissaire européenne aux Affaires intérieures a déclaré début décembre que l’Union européenne souhaitait améliorer sa coopération avec le Maroc pour favoriser les retours des migrants en situation irrégulière, présents notamment en Espagne. Le 10 décembre, une aide financière a également été annoncée en faveur de l’Espagne pour « faire face à la situation dans les îles Canaries ».


Article UE Maroc c European Parliament

© European Parliament

 

En visite les 30 novembre et 1er décembre à Rabat, Ylva Johansson, la commissaire européenne aux Affaires intérieures, accompagnée de son homologue à la Politique de voisinage et à l’élargissement, Olivér Várhelyi, a pu discuter avec le ministre marocain de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit et des Affaires étrangères, Nasser Bourita, des mécanismes de retours existants pour « ceux qui ne sont autorisés à rester » sur le territoire de l’Union européenne. Les discussions ont également porté sur la facilitation des visas dans le cadre de la migration légale.

À l’issue de la réunion, Ylva Johansson s’est également félicitée du partenariat privilégié à poursuivre entre le Maroc et les institutions européennes, et a salué les efforts « énormes » entrepris par le Maroc dans sa gestion de la question migratoire.

Cette visite s’inscrit dans la continuité des discussions sur les retours lancées par le ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, lors d’une visite au Maroc le 20 novembre, organisée suite à l’augmentation des arrivées de migrants dans l'archipel des Canaries. Selon les données du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, parmi les 37 303 migrants arrivés en Espagne jusqu’en novembre, 20 % sont d’origine marocaine.

Pour faire face à la situation migratoire dans les îles Canaries, la Commission européenne a notamment annoncé, le 10 décembre, une aide financière à hauteur de 43,2 millions d’euros à destination de l’Espagne. Ce financement devrait permettre d’augmenter la capacité d’accueil temporaire des îles et d’améliorer les conditions d’accueil des migrants sur l’archipel.

 

Article publié le 07/12/2020, mis à jour le 11/12/2020

Voir ici notre article publié le 20/11/2020 et mis à jour le 24/11/2020 sur la politique migratoire de « retours » menée par le gouvernement espagnol face à l’accélération des arrivées dans les îles Canaries.