Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
du 1er au 15 mars 2020

Alors que la situation reste particulièrement tendue en Grèce, l’Union européenne (UE) a annoncé la mise en place de mesures exceptionnelles d’assistance humanitaire et de protection des frontières.

 

Article Mesures UE c European Union 2019 Source EP

© European Union 2019 – Source: EP

 

Quand les autorités turques affirment que l’UE n’a pas rempli les engagements fixés par l’accord sur l’immigration de 2016 – aide financière versée seulement en partie, programme de réinstallation des réfugiés dans les États membres peu développé, mise en place des visas pour les citoyens turcs vers l’UE non effective – le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis soutient que le président Recep Tayyip Erdoğan a lui-même violé l’accord ; arguant que son pays ne pouvait plus gérer l’accueil de tous les exilés présents sur son territoire. Les deux pays prennent désormais part à un jeu diplomatique visant à décrédibiliser l’autre partie, auquel se mêlent également l’UE et la Russie.

Les responsables européens ont adopté dans ce contexte plusieurs mesures d’urgence, dont les principales visent à limiter le nombre d’arrivées en Grèce et à renforcer la surveillance aux frontières extérieures de l’UE. Parmi les nombreuses visites et rencontres organisées depuis le 28 février et la décision de la Turquie d’ouvrir ses frontières, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a déclaré en Grèce le 2 mars que l’UE s’engageait à verser 700 millions d’euros au gouvernement hellénique, en plus d’une aide matérielle. À la demande du gouvernement grec, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes Frontex a également annoncé le même jour le déploiement de nouveaux agents afin de rendre la frontière plus hermétique. Ces mesures ont été confirmées par le Conseil des affaires intérieures exceptionnel de l’UE qui s’est réuni le 4 mars à Bruxelles, auxquelles s’est ajoutée une forte condamnation de la politique turque. À l’occasion d’un nouveau Conseil exceptionnel le 6 mars, celui des ministres des Affaires étrangères, la présidente von der Leyen a ajouté que des efforts particuliers seront mis sur la protection des mineurs isolés actuellement présents dans les îles grecques, et leur éventuel transfert vers des États membres volontaires. L’UE a par ailleurs appelé au maintien du cessez-le-feu dans la région d’Idlib, en Syrie, où avaient été tués une trentaine de soldats turcs fin février, comme convenu le 5 mars par les autorités turques et russes et entré en vigueur le lendemain. Un budget de 60 millions d’euros sera également affecté par l’UE à l’aide humanitaire dans le nord-ouest de la Syrie.

Ylva Johansson, la Commissaire européenne aux Affaires intérieures, a par ailleurs insisté sur la vigilance à adopter quant à l’évolution de la situation, notamment à Chypre, en Bulgarie et dans les Balkans occidentaux, déclarant que « l’UE montre sa pleine solidarité envers tous les États membres qui pourraient être affectés ». Une nouvelle réunion des ministres européens de l’Intérieur aura lieu le 13 mars afin de mettre à jour les mesures prévues par l’UE.

 

Voir ici notre dernier article sur la situation à la frontière gréco-turque publié le 03/03/2020.

Article publié le 06/03/2020