fbpx
Main menu

Etats-Unis: déception du président Obama

Le président des Etats-Unis Barack Obama a reconnu être "déçu" de l'échec d'une réforme de l'immigration, mais a mis en garde les Latino-américains contre une victoire des républicains aux élections du 2 novembre, assurant qu'elle irait contre les intérêts de cette communauté.

Dans un entretien accordé à une populaire émission de radio hispanique de Los Angeles (Californie, ouest) et diffusé lundi, M. Obama a dit éprouver la même déception que de nombreux Hispaniques face à l'incapacité du Congrès à adopter une telle réforme, qu'il a rappelé avoir défendu depuis des années.

"Cela me met en colère, et je sais que nombreux sont ceux qui dans la communauté (hispanique) sont en colère", a-t-il dit. "Mais je pense qu'il est important de comprendre pourquoi cela n'a pas été fait".

"Au Sénat, depuis deux ans, nombre de républicains qui avaient soutenu dans le passé une réforme complète de l'immigration, comme John McCain, ont décidé de ne plus la soutenir", a-t-il regretté, en rappelant que les républicains disposent d'une minorité de blocage au Sénat.

"Tant que je ne pourrai pas obtenir un peu de coopération de l'autre côté (de l'hémicycle), les gens qui sont contre la réforme pourront continuer à la bloquer", a expliqué le président, en souhaitant que les Latinos votent le 2 novembre aux législatives pour faire entendre leur frustration.

Les Américains d'origine hispanique avaient voté en 2008 aux deux tiers pour M. Obama, opposé à M. McCain.

"Si les Latinos restent chez eux au lieu de dire +nous allons punir nos ennemis et nous allons récompenser nos amis qui se tiennent à nos côtés sur des questions qui nous sont chères+ (...) cela va être plus dur", a prévenu le président, qui parcourt les Etats-Unis pour défendre les chances démocrates aux élections.

AFP, le 26/10/2010