fbpx
Main menu

Migrants ethiopiens juifs refusés en Israël

la-croix

Israël: l'immigration de Falashmoras stoppée par une dispute avec l'Ethiopie

L'arrivée en Israël d'immigrants d'Ethiopie a été suspendue en raison d'un différend entre les deux pays à propos de la compagnie aérienne éthiopienne qui les transporte, a indiqué mercredi un responsable israélien.

Ces dernières années, une centaine de Falashmoras débarquaient chaque mois à Tel-Aviv à bord d'appareils d'Ethiopian Airlines, mais ce flux a été complètement stoppé depuis le mois dernier, a déclaré à l'AFP Michael Jankelowitz, porte-parole de l'Agence juive, organisme para-gouvernemental chargé de l'immigration des juifs de l'étranger.

Les Falashmoras sont une communauté de juifs d'Ethiopie convertis de force au christianisme au 19e siècle et dont les derniers membres considérés comme des ayant-droits à l'immigration sont regroupés dans des camps de transit en Ethiopie.

Depuis décembre, Ethiopian Airlines n'accepte plus de les transporter, excipant d'un manque de place dans ses avions en raison du refus d'Israël d'augmenter de trois à cinq le nombre des liaisons hebdomadaires de la compagnie nationale éthiopienne avec Tel-Aviv, selon M. Jankelowitz.

Israël a de son côté en vain demandé qu'une compagnie israélienne puisse assurer le transport des Falashmoras.Mercredi, les autorités éthiopiennes ont à nouveau empêché un avion charter étranger affrété par l'Agence juive d'atterrir à Addis Abeba pour embarquer 170 émigrants, a précisé M. Jankelowitz.Un autre avion charter prévu jeudi a également été annulé, a-t-il ajouté, soulignant que les émigrants "se trouvent tous à l'extérieur du complexe de l'Agence juive à Addis Abeba".

Selon M. Jankelowitz, l'Agence juive a engagé des discussions pour affréter un avion charter d'Ethiopian Airlines.Israël a décidé en novembre 2010 que 8.000 Falashmoras pourraient immigrer en Israël au cours des quatre prochaines années.

Les Falashmoras ne bénéficient pas de la Loi du retour qui permet à tout juif de la diaspora d'immigrer en Israël et d'en devenir ipso facto citoyen, mais doivent se convertir au judaïsme pour être alors considérés comme naturalisés.

Tous ont dû prouver leur filiation du côté maternel avec des ancêtres juifs, leur volonté de se convertir au judaïsme et leurs liens avec des parents juifs en Israël.

En tout, plus de 100.000 juifs d'Ethiopie (Falashas) ont immigré en Israël au cours des 20 dernières années, notamment lors des opérations "Moïse" et "Salomon", en 1984 et en 1991, dont quelque 30.000 Falashmoras.

Actuellement, plus de 120.000 juifs éthiopiens vivent en Israël, dont 80.000 nés en Afrique, qui ont dû affronter d'énormes différences culturelles et des discriminations au sein de la société israélienne.

La Croix, le 12/01/2011