fbpx
Main menu

Rhône: 200 places supplémentaires

La préfecture du Rhône met à disposition 200 places supplémentaires pour les sans-abri cet hiver

Ces hébergements d'urgence seront prêts vendredi. En attendant, les deux gymnases réquisitionnés restent ouverts...

Une première victoire pour les professionnels de l’urgence sociale. La préfecture du Rhône a annoncé ce lundi que deux cents places supplémentaires allaient être mises à disposition pour les sans-abri jusqu’au 31 mars, fin du plan hivernal.

Un ancien internat lyonnais de cent places destiné aux familles et «un autre dispositif plutôt réservé aux demandeurs d’asile» vont ouvrir dès vendredi, a précisé la préfecture. Les conventions doivent être signées dans les jours à venir. Avec l’arrivée prématurée du froid la semaine dernière, le préfet avait réquisitionné deux gymnases, Bellecombe (6e) et Clémenceau (7e) pour faire face à la recrudescence de demandes de mise à l’abri. Ces deux complexes sportifs resteront ouverts jusqu’à jeudi soir.

Des démarches de réinsertion mises à mal

Les travailleurs sociaux s’inquiétaient de voir ces structures fermer avec le redoux et ont une nouvelle fois manifesté ce lundi matin pour réclamer l’ouverture, dans un premier temps, de «structures d’hébergement pérennes» et par la suite de créer des logements adaptés à la réinsertion. «Nous sommes plutôt satisfaits de cette annonce, souligne Maud Bigot, porte-parole du réseau des professionnels de l’urgence sociale. Mais cela reste insuffisant puisque dès la fin de l’hiver, les personnes sont remises à la rue et les démarches de réinsertion sont mises à mal

Dans la nuit de dimanche à lundi, 107 personnes ont dormi au gymnase Bellecombe, 99 à Clémenceau, et 87 à l’hôtel. Parmi ces sans-abri, entre 50 et 70% sont des demandeurs d’asile, selon la préfecture.

20 Minutes, le 06/12/2010