Main menu

Armada : 27 associations de solidarité demandent aux organisateurs d'inviter l'Aquarius à Rouen

Elles viennent d'écrire aux organisateurs pour leur demander d'inviter le navire qui a sauvé des milliers de migrants en Méditerranée. "Ce serait un beau symbole", disent-elles. "Impossible, nous n'avons plus de place disponible", répond l'Armada. Le navire aurait fière allure sur les quais de Seine entre l'Hermione et le Belem. Vingt-sept associations de solidarité de Seine-Maritime ont écrit...

L'accueil des mineurs isolés étrangers dans le Pas-de-Calais

  À Saint-Omer, les jeunes mineurs isolés étrangers sont accueillis dans un établissement d’accueil et d’accompagnement vers l’autonomie. Le dispositif comporte trois volets qui vont du repérage des mineurs en errance sur le littoral du Calaisis jusqu’à la prise en charge et l’autonomisation de ceux qui ont souhaité se stabiliser sur le territoire français. La prise en charge de ces jeunes n’est...

Les migrants de Paris, de véritables ombres qu’on ne voit plus

Ils sont des centaines à se faire discrets, à dormir sous des sections de l'autoroute périphérique qui encercle Paris. Des migrants pour la plupart. Ignorées des automobilistes, ces « ombres » rappellent que la France n'a pas vraiment de leçon à donner en matière d'accueil. Une odeur difficile à décrire s’échappe de la petite tente verte posée sur une terre humide, à quelques mètres de...

Le Parlement européen alerte sur la situation des droits fondamentaux dans l’UE

Le 16 janvier, les députés européens ont adopté une résolution non législative sur les abus et violations des droits fondamentaux, notamment à l’encontre des migrants et des demandeurs d’asile, dans certains pays de l’Union européenne pour l’année 2017. Adoptée à 390 voix pour, 153 contre et 63 abstentions, cette résolution non législative se fonde sur l’évaluation 2017 des droits fondamentaux...

Manifeste pour une protection effective des droits des mineurs isolés étrangers en France

La CIDE, adoptée par les Nations unies en 1989 et ratifiée par la France en 1990, énonce que « dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale » (article 3). Pourtant,...