Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
16 au 31 mars 2019

L’annonce par le ministre des Finances, Olaf Scholz, de la baisse du budget fédéral en matière d’asile inquiète les Länder et la classe politique.

 Allemagne vers une baisse dun tiers du budget dédié à lasile© OSCE Parliamentary Assembly

Le montant devrait en effet diminuer de 1.3 milliards par rapport aux 4.7 milliards pour l’année en cours. À terme, M. Scholz souhaite rationnaliser les subventions accordées aux Länder, responsables de l’accueil, actuellement de 670 euros forfaitaires par personne et par mois (soit 8040 euros par an). Il souhaite créer un seul forfait de 16 000 euros qui couvrirait les cinq premières années de l’arrivée d’un demandeur d’asile, y compris après obtention d’une protection. Une telle fusion ferait de fait baisser les budgets accordés aux Länder.

La proposition du ministre – issu du SPD – inquiète, y compris au sein de la CDU. Pour le gouverneur de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, cette baisse obligera nécessairement les autorités locales à augmenter les taxes pour compenser la baisse des subventions fédérales, ce qui pourrait alimenter davantage le sentiment anti-migrant. Une critique également formulée par l’Association des villes allemandes : « le gouvernement fédéral et les Landers doivent trouver un moyen de répondre au coût réel des réfugiés pour les autorités locales » a réagi le directeur, Helmut Dedy.

Face à ces réactions, Olaf Scholz a rappelé que le projet qu’il présente est en accord avec les budgets votés avec les Länder et que les subventions pour les réfugiés qui devaient expirer en 2018 ont été reconduites cette année. Selon le ministre, cette réforme permettrait de trouver « un arrangement pérenne » plutôt que de renégocier le budget chaque année. Le budget fédéral pour l’année 2020 devrait être finalisé en juin.