Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
16 au 31 mars 2019

Le Fidesz, parti du Premier ministre hongrois Viktor Orbán, a été suspendu temporairement du Parti populaire européen (PEE), au sein duquel il siégeait au Parlement européen.

 Le parti de Viktor Orbán suspendu du parti de la droite européenne min 1

© European People’s Party

 

Cette suspension intervient suite à la demande de 13 partis politiques membres du PPE, dénonçant le refus de Viktor Orbán de mettre fin à la campagne d’affichage attaquant Jean-Claude Juncker et la politique migratoire de l’Union. Bien que les affiches aient été retirées depuis et que le Premier ministre hongrois ait écrit à plusieurs dirigeants pour s’excuser, cette décision a été prise à une très large majorité (190 pour, 3 contre) lors d’une assemblée politique du PPE le 20 mars.

Si pour le moment la suspension est temporaire, Jean-Claude Junker, président de la Commission européenne, a réclamé l’exclusion définitive du Fidesz des rangs du PPE.