Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
16 au 31 mars 2019

La Bosnie est depuis un an une étape incontournable sur la nouvelle route migratoire des Balkans. Une situation nouvelle pour ce pays qui ne voyait auparavant transiter par son territoire qu’un faible nombre de migrants : 700 en 2017, contre 24 000 l’an dernier.

 

RoutedesBalkans VF

© Ajdin Kamber-Adobestock


Les chiffres du début d’année sont déjà supérieurs à 2018 : 700 arrivées enregistrées au mois de janvier, 900 en février, et 341 lors de la première semaine de mars selon le Service des étrangers du pays. Les candidats à l’exil tentent de passer en Croatie, membre de l'Union européenne, mais se heurtent souvent à la police qui les refoule vers la Bosnie. Le petit État des Balkans, pays de transit, s’est transformé en « cul-de-sac » pour environ 5 000 personnes, bloquées aux portes de l’UE.

Peter Van der Auweraert, le directeur de l’OIM en Bosnie-Herzégovine, redoute l’évolution de la situation si la tendance continue : "on aura un problème car il n’y a pas de capacité d’hébergement supplémentaire".