Main menu

Croatie : une personne blessée par des tirs de la police à la frontière slovène

Type: Actualités nationales

Le 16 novembre, les forces de police croates ont ouvert le feu sur un groupe de 15 personnes qui tentaient de franchir la frontière pour rejoindre la Slovénie, blessant grièvement l’une d’elles.


Article Croatie Borut Podgoršek MORS
Membres des forces armées slovènes lors de l’érection d’une clôture barbelée à la frontière avec la Croatie en 2015
© Borut Podgoršek, MORS


Les autorités croates ont réagi à ce drame qui s’est déroulé dans la région montagneuse du Gorski kotar, dans le nord-ouest du pays, en indiquant qu’il s’agissait vraisemblablement d’un accident survenu alors que les policiers tentaient d’empêcher le groupe de traverser la frontière située vingt kilomètres plus loin. Le ministre de l’Intérieur, Davor Bozinovic, a précisé qu’une enquête avait été ouverte pour tenter de faire la lumière sur les circonstances de cet événement.
Les acteurs de la société civile ont vivement réagi en rappelant que ces faits ne sont pas isolés mais qu’ils illustrent les pratiques de brutalité et de violence régulièrement documentées et dénoncées, et même reconnues par les autorités croates à l’égard des personnes migrantes aux frontières extérieures du pays. Pour Lydia Gall, chercheuse spécialisée sur la région des Balkans pour l’organisation Human Rights Watch, « la Commission européenne devrait lancer sa propre enquête sur les violences policières plutôt que de récompenser la Croatie ».

En effet, la Commission a déclaré fin octobre que la Croatie était prête à intégrer l’espace Schengen, même si elle devait encore poursuivre ses efforts pour le respect des droits fondamentaux des demandeurs d’asile et des personnes migrantes.

Article publié le 20/11/2019