fbpx
Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
Du 15 février au 28 février 2021

En déplacement en Croatie, en Bosnie-Herzégovine ainsi qu’en Albanie du 18 au 20 février, Ylva Johansson a exhorté les autorités à gérer les migrations dans le respect des droits fondamentaux des migrants.

Ylva Johansson c Socialdemokraterna
© Socialdemokraterna

À l’occasion d’une visite en Bosnie-Herzégovine les 18 et 19 février, la Commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, a exhorté les autorités bosniennes à améliorer les conditions de vie des migrants dans le pays et à reconstruire au plus vite le camp de Lipa. Bien que la situation semble s’y être améliorée depuis l’incendie du 23 décembre 2020, les autorités ayant érigé de nouvelles tentes, des centaines de migrants continuent de vivre dans des abris de fortune. Par ailleurs, le manque d’eau courante et d’hygiène ont entraîné des cas de gale parmi les réfugiés. Ainsi, alors que près de 380 migrants ont été évacués de deux squats de la ville de Bihac et transférés au camp de Lipa le 24 février, la plupart des nouveaux arrivants choisissent de ne pas y rester en raison des conditions de vie déplorables.

Plus de 1 500 migrants sans-abri avaient trouvé refuge dans des squats et des abris de fortune suite à l’incendie pour s’abriter des températures glaciales, survivant essentiellement grâce à l’aide des ONG locales. Malgré l’aide financière octroyée par l’Union européenne, les autorités bosniennes avaient tardé à réagir en raison du refus du gouverneur d’Una-Sana d’accueillir des migrants et d’une forte opposition entre le gouvernement fédéral et les autorités locales sur ce sujet. La Commissaire européenne a ainsi déclaré qu’il s’agissait d’une « crise humanitaire évitable » et que la responsabilité de la gestion des migrations devrait être partagée entre les différentes autorités du pays.

Le 18 février, Ylva Johansson a également rencontré le ministre de l’Intérieur croate, Davor Božinović, pour évoquer la mise en place d’un « mécanisme indépendant de surveillance des frontières » pour s’assurer que les droits fondamentaux des personnes soient respectés. Alors que la Croatie est régulièrement accusée de refouler les migrants vers la Bosnie, la Commissaire européenne a déclaré que ces pratiques n’étaient « pas acceptables ». En revanche, lors d’une visite en Albanie le 20 février, Ylva Johansson a salué les « progrès remarquables » réalisés par le pays en matière de migration.  

Suite à ces visites, certaines ONG, notamment Save the Children et Human Rights Watch, ont regretté le manque de reconnaissance de la responsabilité de l’Union, qui n’a notamment pas sanctionné les autorités croates pour ses refoulements violents de migrants commis à la frontière.

 

Article publié le 26/02/2021

Voici ici notre dernier article publié le 12/01/2021 sur le dénuement dans lequel se trouvaient les migrants suite à l’incendie du camp de Lipa

Pour recevoir nos articles sur l’actualité européenne tous les quinze jours, abonnez-vous à la Veille Europe.