Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
du 16 au 30 juin 2020

Le 16 juin, le Sénat de Berlin a adopté un décret autorisant l’accueil de 300 personnes vulnérables coincées dans les camps des îles grecques. Cette initiative doit encore être approuvée par le gouvernement fédéral, qui a annoncé dans le même temps la réactivation du mécanisme de relocalisation de mineurs isolés depuis la Grèce.

 

 Article relocalisation Grèce Allemagne c Frantisek Trampota

© Frantisek Trampota

 

Le décret adopté par le Sénat berlinois prévoit de faire venir, d’ici juin 2021, en priorité des personnes vulnérables, telles que des mineurs isolés de moins de 16 ans, des femmes enceintes, des mères seules avec des enfants ou encore des personnes de plus de 65 ans « à risque » dans le contexte de pandémie.

 

Alors que les autorités de la ville-État de Berlin, dirigée par une coalition entre les sociaux-démocrates, le parti de gauche radicale Die Linke et les Verts, se sont de nombreuses fois prononcées en faveur d’une politique plus généreuse, le gouvernement fédéral estime que la décision d’accueillir des personnes depuis la Grèce est une compétence qui relève de l’État central. En mai dernier, la proposition du Sénateur de Berlin aux Affaires intérieures Andreas Geisel (SPD) de modifier la loi pour donner plus de compétences aux Länder en termes d’accueil s’était ainsi heurtée au refus du ministre de l’Intérieur fédéral Horst Seehofer, pour qui il n’existe « aucune possibilité de mise en place de programme d'accueil humanitaire supplémentaire par le gouvernement fédéral ou les Länder ». La proposition de la Ville de Berlin n’a en conséquence que peu de chances d’être suivie d’effets.

 

Malgré cela, le 10 juin, le gouvernement allemand a affiché son intention de relancer le mécanisme de relocalisation depuis la Grèce, qui avait été interrompu au début du mois de mars du fait de la pandémie de COVID-19. Suite à l’accord d’une dizaine d’États membres, celui-ci devait concerner 1 600 mineurs isolés ou malades bloqués sur les îles grecques. L’Allemagne, qui devrait accueillir 249 enfants ainsi que leurs familles d’ici le début du mois de juillet, en avait déjà reçu 47 mi-avril, dont 8 à Berlin. Par ailleurs, 160 personnes secourues en Méditerranée par l’Italie ou Malte devraient également être accueillies outre-rhin.

 

Voir ici notre article publié le 17/04/2020 sur le programme de relocalisation de mineurs isolés depuis la Grèce et ici notre article publié le le 17/01/2020 sur la mobilisation des villes allemandes en faveur de l’accueil des réfugiés.

 

Article publié le 18/06/2020