Main menu

Malte : des demandeurs d’asile dénoncent leurs conditions de vie dans le centre d’accueil d’Hal Far

Type: Actualités nationales

Dimanche 20 octobre, des personnes hébergées dans le centre d’accueil d’Hal Far, au sud de Malte, ont manifesté pour dénoncer leurs conditions de vie dans la structure ; un événement qui fait suite à plusieurs protestations similaires dans différents centres du pays.

 


Malte c Myriam Thyes min 1
© Myriam Thyes


Affirmant être surveillés dans leurs allées et venues au centre, les résidents ont pris le contrôle d’un des bâtiments en signe de protestation. Ils ont ensuite mis le feu à plusieurs chambres, ainsi qu’à des voitures du personnel, ce qui a conduit les forces de police à intervenir. Elles ont procédé à la fouille de plusieurs des baraquements et à l’arrestation de 107 personnes, qui ont été escortées hors du site sans être assurées de pouvoir y revenir.

Ces incidents interviennent dans un contexte plus général où les infrastructures maltaises hébergeant des personnes migrantes, ainsi que les centres de rétention, font l’objet de fortes critiques. Cet été, avec le débarquement de plusieurs navires humanitaires à Malte après la conclusion d’accords de répartition entre pays européens, l’île a fait face à l’arrivée d’un grand nombre de personnes. La majorité d’entre elles est toujours bloquée dans le pays en attendant un transfert vers un État européen volontaire. Cette situation entraine une surpopulation des centres et, par conséquent, une dégradation des conditions de vie en leur sein : les personnes doivent vivre à 8 ou 10 dans une même chambre et sont confrontées à un manque de chauffage et d’eau chaude. Ceci explique que, depuis plusieurs semaines, des manifestations ont lieu à intervalles réguliers dans divers centres à travers le pays, notamment au sein du centre de détention d’Hal Safi, commune voisine d’Hal Far.

La contestation de ces conditions d’accueil émane aussi des institutions judiciaires du pays. Le 21 octobre, en réponse à une procédure initiée par 6 demandeurs d’asile retenus dans le centre de détention d’Hal Safi, un juge a déclaré illégal le fait de maintenir des personnes en détention prolongée, pendant plus de 10 semaines, ainsi que le fait de justifier cette détention par des motifs de santé publique.

 

Article publié le 22/10/2019