fbpx
Main menu

Des patrouilles binationales à la frontière entre l’Italie et la Slovénie

Thématique : En bref

Pour « endiguer l’immigration clandestine » entre les deux pays, des patrouilles binationales ont été déployées dans plusieurs zones le long de la frontière entre la Slovénie et l’Italie à partir du lundi 1er juillet.

 

Article patrouilles Italie Slovénie

 

Pour Marjan Stubljar, officier de la police slovène, l’objectif de ces patrouilles, qui ont suivi des formations communes, est de surveiller la zone des deux côtés de la frontière et de « faciliter les actions opérationnelles, de réagir plus rapidement si des personnes sont en fuite et qu'il faut les appréhender ». Selon les statistiques de la police slovène, au 29 juin, 5 306 passages illégaux auraient eu lieu entre les deux pays depuis le début de l’année, contre 3 612 sur la même période en 2018.

Alors que le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, a évoqué l’idée de construire une barrière à la frontière nord-est de l’Italie pour contrôler les arrivées, le gouverneur de la région italienne du Frioul-Vénétie julienne, à la frontière slovène, a affirmé être prêt à demander au gouvernement de « suspendre les règles de Schengen » et a exhorté les pays des Balkans à « coopérer pleinement » en contrôlant leurs frontières.