Main menu
Veille Europe L'actualité européenne sur l'asile et l'immigration vuepar France terre d'asile
du 1er au 15 avril 2019

Le 2 avril, trente députés européens ont publié une lettre dénonçant publiquement les opérations de push-back (refoulements) à la frontière et la pression croissante exercée sur les ONG et les militants en Croatie.

 Des députés européens dénoncent les opérations de refoulement à la frontière croate

 

Au total, depuis 2018, au moins 7 000 personnes auraient été victimes d’opérations de refoulement menées par la police aux frontières croate vers la Serbie et la Bosnie, en violation du droit international et européen. D’après Amnesty International, ces opérations sont révélatrices d’une « volonté systématique et délibérée des autorités croates de décourager les nouvelles arrivées et dissuader de toute tentative de franchissement de la frontière. »

Les députés, qui s’appuient sur les rapports de plusieurs associations, demandent à la Commission européenne de prendre des mesures pour que cessent les refoulements et les expulsions collectives du territoire, tout en garantissant la possibilité de demander l’asile pour les personnes qui entrent en Croatie. Les députés enjoignent également à la Commission de s’assurer que l'utilisation des fonds de l'Union européenne liés à l'asile, aux migrations et à la gestion des frontières en Croatie, Serbie et Bosnie-Herzégovine, ne se fasse pas en violation du droit européen.