Main menu

2006 à nos jours : externalisation et harmonisation

À l’issue des élections présidentielles, une vaste réorganisation du secteur de l’asile et de l’immigration est entreprise avec la création d’un ministère de l’immigration dont l’intitulé exact fera couler avec raison beaucoup d’encre. Le secteur de l’asile est dorénavant sous la seule autorité de ce ministère.

La régionalisation du dispositif est entreprise. Ce mouvement de plus grand contrôle des demandeurs d’asile se déroule dans un contexte européen où souffle le vent de la fermeture et de l’externalisation. Les enjeux de l’accueil des demandeurs d’asile se déplacent aux frontières de l’Europe. Le système issu de la Convention de Genève est plus que jamais interrogé.

Au 31 décembre 2015 France terre d’asile compte plus de 636 salariés et 350 bénévoles.