Main menu

franceBleu

 

Des réfugiés venus d'Afrique du Nord vont arriver d'ici la mi-mars en Dordogne. Ils ont été identifiés par l'Ofpra et vont être aidés dans leur insertion dans le pays. Ils seront dans un premier temps hébergé dans la cité Clairvivre à Salagnac.

 

Une trentaine de réfugiés du Sahel vont arriver d'ici un mois en Dordogne. Ils vont s'installer dans la cité Clairvivre à Salagnac, cet établissement public qui accueille des personnes en réinsertion au nord est du département. Ces personnes ont été choisies par le ministère de l’Intérieur pour venir en France.

Elles font partie de ce programme engagé par l'Ofpra (l'office français pour la protection des réfugiés et des apatrides) sous l'impulsion d'Emmanuel Macron. Une mission qui consiste à se rendre dans les camps de réfugiés pour recenser, identifier des personnes éligibles au droit d'asile. Il peut s'agir de mineurs, de familles ou de personnes seules plus aptes que d'autres à s’insérer dans notre pays.

 

Hébergés pendant quatre mois

Une trentaine d'Africains venus du Tchad, du Niger ou encore du Soudan devraient donc arriver en Dordogne durant la première quinzaine de mars et s'installer dans les logements vacants de la cité Clairvivre pour une durée de quatre mois, pris en charge par l'association France terre d'asile. Un temps nécessaire pour réaliser les premières démarches administratives, trouver un logement, etc. L'éducation nationale pourrait aussi prendre en charge les mineurs qui pourraient arriver dans le département. Tout cela financé en partie par des aides européenne. Près de 3.000 personnes pourraient être accueillies en deux ans en France dans le cadre de ce programme de recensement dont l'objectif et de diminuer l'immigration illégale.

 

France Bleu, par Benjamin Fontaine, le 11/02/2018

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir