Main menu

Journée mondiale de l'enfance : accueillir et prendre en charge les mineurs isolés étrangers en France

À l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance, France terre d'asile voudrait rappeler que l’article 3 de la Convention internationale des droits de l'enfant précise que la prise en compte de l’intérêt supérieur de l’enfant s’impose à tout Etat l’ayant ratifiée.

Malgré une visibilité croissante de la problématique de l’accueil des mineurs isolés étrangers, il reste difficile d’obtenir des données fiables et précises sur leur nombre. On estime que 25 000 MIE se trouvent en France métropolitaine. À cela s’ajoutent les chiffres de l’Outre-mer, où l’estimation est sensiblement du même ordre.

Tout juste un mois après l'allocution du Premier ministre devant le Congrès de l'Assemblée des départements de France, où il a été annoncé que l’Etat assumerait l’évaluation et l’hébergement d’urgence des MIE jusqu’à ce leur minorité soit confirmée, il nous semble opportun d’apporter un éclairage sur les différents enjeux de l’accueil et de la prise en charge de ce public en France, et de rappeler que ces mineurs sont avant tout des enfants, et doivent continuer à être traités comme enfants avant tout et non comme migrants. 

Premier numéro d’une nouvelle collection intitulée « L’Essentiel », L'accueil et la prise en charge des mineurs isolés étrangers en France s’adresse à toute personne s’intéressant à la question des mineurs isolés étrangers et souhaitant acquérir une vision d’ensemble de la thématique.

 

couverture

 

TÉLÉCHARGER LA PUBLICATION