Main menu

L’intégration au cœur du festival Cinéma & Migrants à Saint-Lô

ouest france

 

Du 14 mai au 17 mai, le festival Cinéma & Migrations, incarné par France terre d’asile, le Cada Manche et le soutien du CinéMoViking, propose sa 8e édition à Saint-Lô. Son thème ? L’intégration. Tour d’horizon.

 

« Avec notre festival, nous sommes au cœur de l’actualité », assure Céline Fossey, directrice du centre d’accueil des demandeurs d’asile Manche. En effet, l’intégration des réfugiés est un sujet qui mobilise, divise, fédère, fait fraterniser ou pas. « C’est pourquoi l’équipe s’est réunie en commission pour décider de ce fil rouge en ayant visionné certains des films pour les défendre et que l’on fasse un choix collégial. » D’où au menu du festival des documentaires, de la fiction aussi. Mais encore ? Une projection réservée aux lycéens et collégiens ; une autre exclusivement aux professionnels confrontés aux problèmes rencontrés et vécus par les réfugiés accueillis en France.

 

Trois films ouverts à tous

Les trois autres films projetés sont accessibles au tout public. Et surtout quasiment à chaque fois « notre entrée en matière consistera à passer un enregistrement audio d’un ou plusieurs témoignages de migrants qui, avec leurs mots, expliquent par quoi ils sont passés, comment ils ont franchi les obstacles avant justement de parvenir à s’intégrer. »

Chaque projection sera suivie d’un échange avec la salle et le public avec des intervenants divers : la directrice française de l’intégration à France terre d’asile Fatiha Mlati, des bénévoles qui donnent des cours de français aux réfugiés « car l’apprentissage de la langue est le premier des facteurs d’intégration, tout de suite sans même attendre la réponse de leurs demandes de droit d’asile, les migrants doivent en passer par là », assure Céline Fossey. D’ailleurs, le Cada est toujours en recherche de bénévoles pour venir lui prêter main-forte et donner des cours de français. Avis aux amateurs !

 

Documentaires et fictions au menu

 Lundi 14 mai, le festival ouvre par un pot de l’amitié organisé par les résidants du centre d’accueil des demandeurs d’asile de la Manche (Cada) de France terre d’asile. Un centre qui couvre un territoire comprenant Saint-Lô, Carentan, Cherbourg et Coutances. « En 2017, le Cada a accueilli 260 réfugiés issus de 28 nationalités différentes dont 22 % de migrants isolés (célibataires) » précise Céline Fossey. La durée moyenne de leur séjour a été de 13 mois et quelques jours et le taux de reconnaissance auprès des organismes démarchés pour leur demande d’asile a atteint les 52,2 %.

"Sur 116 d’entre eux 42 migrants ont reçu la protection internationale et sont restés sur notre territoire ». Une exposition intitulée Que sont-ils devenus ? sera inaugurée et à 20 h sera projeté le film Intégration Inch’Allah de Pablo Muñoz Gomez avant l’intervention de la directrice de l’intégration à France terre d’asile.

 

Mardi 15 mai, projection pour les lycéens et collégiens du film français de Kheiron Nous trois ou rien qui suit en fiction le chemin de l’intégration d’une famille iranienne en France. À 20 h, projection tout public du documentaire Atelier de conversation qui suit des réfugiés : ils se retrouvent chaque semaine pour échanger et discuter dans la langue de leur pays d’accueil, la France. À la suite, un échange avec les bénévoles donnant des cours de français aux migrants du Cada de la Manche qui témoigneront. Ainsi que des formateurs du centre Marcel Mersier.

 

 Mercredi 16 mai, projection d’une fiction à 20 h Une saison en France de Mahamat-Saleh Haroun qui retrace le parcours d’un réfugié africain qui attend son statut et commence déjà son intégration par petites étapes. Cette fois c’est Jean-Yves Bordegat qui interviendra dans le cadre du partenariat avec l’association cinéphile L’Écume des films.

 

 Jeudi 17 mai, projection uniquement réservée aux professionnels confrontés aux droits des migrants avec la projection du documentaire de Pierre Nicolas Durand de Public Sénat Officiers de droit d’asile qui a suivi leur travail en immersion.

 

Du 14 au 17 mai, projection publique tarifs 5 € la séance ou 14 € le pass pour les trois soirs lundi, mardi et mercredi.
Renseignements à France terre d’asile : 02 33 05 45 68.

 

Ouest-France, par Yann Halopeau, le 04/05/2018