Main menu

Le ministère de l'Intérieur britannique précise les critères d'éligibilité à l'amendement Dubs

ftda ss site 2c

 

Le ministère de l’Intérieur britannique a publié la semaine dernière des critères d’éligibilité pour l’application de l’amendement Dubs pour les mineurs isolés étrangers espérant être transférés depuis la France vers le Royaume-Uni. Les mineurs isolés qui pourront bénéficier de ce programme devront  avoir 12 ans ou moins ; ou être orienté par les autorités françaises ou une association car à risque d’exploitation sexuelle ; ou être âgé de 15 ou moins et être soudanais ou syrien ; ou avoir moins de 18 ans et être frère ou sœur d’un des mineurs remplissant un de ces trois critères évoqué. Pour Carolyn Harris, députée du Labour, « il est injuste de restreindre les droits d’un enfant au transfert sur la base de son âge ».

Robert Goodwill, ministre de l’immigration britannique, a déclaré pour se défendre face aux critiques que l’idée du gouvernement était de prioriser les plus jeunes. À ses yeux, le critère de nationalité se justifie parfaitement : « il est absolument impératif que les enfants que nous faisons traverser soient les plus susceptibles d’obtenir l’asile » : en privilégiant soudanais et syriens, ils ont ainsi sélectionné les nationalités dont le taux de reconnaissance est supérieur à 75%. Depuis le démantèlement de Calais, plus de 300 mineurs isolés ont été accueillis par le pays : parmi eux, 200 transférés via la réunification familiale prévue par le Règlement Dublin, et les autres acceptés au titre de l’amendement Dubs. Les mineurs isolés qui étaient présents à Calais disposent de deux possibilités pour rejoindre légalement le Royaume-Uni : les critères familiaux du Règlement Dublin ou s’ils n’ont pas de famille proche sur place, l’application de l’amendement Dubs.