Main menu

Newsletter n°100 - Mars 2017

 

Le jour d'après

L’incendie du camp de Grande Synthe vient illustrer deux années de crise exceptionnelle dans l’accueil des populations migrantes. La réponse humanitaire et l’orientation des demandeurs d’asile vers des centres d’accueil répartis sur l’ensemble du territoire est conforme aux engagements de toujours du premier Ministre. Cependant, elle laisse en suspens bien des questions. En voici trois :

1) La France peut-elle accepter sur son territoire des camps de refuge ? Si la réponse est négative alors il convient d’anticiper et de construire un dispositif global d’accueil digne, cohérent, correctement dimensionné et proposant en différents points du territoire métropolitain des services analogues. L’urgence est toujours une politique dispendieuse et souvent inefficace.

2) Comment traiter les flux secondaires en provenance des principaux pays européens d’entrée (Allemagne, Suède, Italie, etc.) ? Est-il illégitime qu’un demandeur d’asile ayant vu sa demande rejetée en Allemagne puisse être renvoyé en Allemagne? À l’inverse est–il inconcevable qu’un demandeur d’asile ayant enregistré son passage en Italie mais n’ayant pas eu accès aux services d’asile puisse voir sa demande examinée en France ? Pour mémoire, l’efficacité du règlement Dublin n’est plus à interroger. Il ne fonctionne pas, il est coûteux et en l’état maltraitant. Le cadre de la réponse ne saurait être uniquement national.

3) Pouvons-nous continuer à jouer les gardes-frontières du Royaume-Uni ? L’heure n’est-elle pas à tenter de dessiner un nouveau compromis sur cette question et à minima à faire respecter les voies de migration légales prévues dans les textes internationaux auxquels le Royaume-Uni est toujours soumis ? Les questions s’accumulent. La faute à la réalité pour sûr. Celle sur laquelle se lèvera bientôt le jour. Mais saura-t-elle quoi dire, tant le chantier est vaste? Patientons ! Le jour d’après arrive…


Pierre HENRY, Directeur général de France terre d'asile  

EN EUROPE

 

PROJET NIEM 

Améliorer les outils d'intégration en Europe

Sonia Kerlidou
© Sonia Kerlidou

L'urgence humanitaire générée par l'arrivée de réfugiés en Europe a imposé la nécessité d'élaborer de nouveaux outils d'intégration pour les personnes bénéficiaires d'une protection internationale. L'insertion de ces personnes est primordiale pour qu'elles puissent prendre part à la vie de la société d'accueil en mettant en avant leurs compétences.

C'est dans ce contexte qu'est né le projet NIEM, projet transnational qui vise à contribuer à l’amélioration des processus d’intégration des réfugiés dans les sociétés européennes. Pendant les six prochaines années, des institutions, des universités, des centres de recherche et des associations, dont France terre d'asile, effectueront une évaluation approfondie des politiques d'intégration des réfugiés au sein des 15 pays partenaires du projet, membres de l'Union européenne.

 

EUROPE, TERRE D'ASILE

Tribune de Thierry Le Roy, Président du Conseil d'administration

L'Europe pourra-t-elle encore se regarder comme une terre d'asile si, pour prévenir les crises migratoires telles que celle de 2015-16 ou celles qui s'annoncent, elle aménage à la baisse, comme un moindre mal, son système d'asile pour les cas d'"afflux massif" de réfugiés ?

C'est la question ouvertement posée par une "Note France-Allemagne" de février 2017 publiée par le site Statewatch. Cette note presse l'UE d'amender son "système commun d'asile" pour lui permettre de survivre demain à ces crises, en sous-traitant la demande d’asile dans les pays tiers, de transit ou d'origine.

Un pays tiers serait regardé comme sûr à la condition qu'il respecte, non plus les obligations de la convention de Genève sur le droit d'asile (avoir une procédure effective de reconnaissance des réfugiés), mais seulement celles de la CEDH (prohibant les expulsions de masse). Les États de l'UE touchés par un afflux massif seraient autorisés et encouragés à créer des "zones d'arrivée", où l'UE (l'EASO) les aiderait - par ses propres agents - à gérer une procédure accélérée et simplifiée (par exemple sans recours suspensif), dérogeant au droit européen actuel de l'accueil et de l'asile. Les retours des "demandeurs d'asile" ainsi traités pourraient être dirigés vers les régions "sûres" de pays tiers qui ne le seraient pas sur la totalité de leur territoire.

Un droit d'asile dégradé par temps de crise ?

Nous pensons, à France terre d'asile, que l'idée de faire face de manière adaptée aux afflux massifs n'est ni nouvelle ni illégitime. On se souvient de la "protection temporaire", mise en place pour faire face à la crise du Kosovo. Mais il s'agissait alors d'organiser un accueil solidaire dans l'UE, non de sous-traiter l'asile aux pays tiers, sur le modèle explicite du précédent turc de 2016.

Retrouvez l'intégralité de la tribune publiée dans le Huffington Post le 11 avril 2017 

EN FRANCE

 

MÉMORANDUM : LES PROPOSITIONS DE FRANCE TERRE D'ASILE AUX CANDIDATS À LA PRÉSIDENTIELLE DE 2017

img mem2
 

À quelques semaines de l’élection présidentielle, France terre d’asile soumet aux candidats à l’élection présidentielle un mémorandum pour une politique d’asile et d’immigration digne et responsable.

Ce document présente nos analyses sur l'évolution des politiques d'asile et d'immigration, en France et en Europe. Il soumet surtout aux candidats et à la société civile, nos recommandations, fondées sur notre attachement à la défense du droit d'asile et des libertés fondamentales qui protègent les migrants et sur notre expérience de l'accueil des réfugiés et des demandeurs d’asile depuis plus de 40 ans.

 

Actualités juridiques

Décret 2017-430  revalorisant l’ADA à hauteur de 1,20 euros

Suite à une décision du Conseil d’Etat, le Premier Ministre a revalorisé le montant additionnel à l'allocation pour demandeur d'asile (ADA) pour les demandeurs d’asile sans proposition d’hébergement, d’1,20 euros, portant ce montant à 5,40 euros à partir du 1er avril 2017.

LA PHOTO DE LA NEWSLETTER

 femmes8

© Pauline Sauvage/France terre d’asile

Une femme assiste à un atelier sur le rapport au corps organisé par France terre d’asile au Cada de Châtillon, à l’occasion de la journée des droits des femmes. Les femmes représentent près de la moitié des 244 millions de migrants dans le monde. 
   

À DÉCOUVRIR

 
 


 Enquête de terrain auprès des migrants Vietnamiens

À lire : En route vers le Royaume Uni

France terre d'asile publie une enquête de terrain réalisée auprès des migrants vitenamiens en transit dans le département du Pas-de-Calais, dans le cadre du projet d'aide aux victimes de traite des êtres humains mené par France terre d'asile.

L'étude analyse les parcours migratoires de ces migrants, les raisons de leur départ, leurs profils, leurs relations avec les réseaux de passeurs, les moyens d'emprise et de coercition exercés sur eux et leurs besoins afin d'améliorer leur accompagnement en France et en Europe.

 
 


 Portraits de migrants

À lire : Portaits de migrants

Réalisée au sein de la la section tunisienne de France terre d'asile: Terre d'asile Tunisie, cette étude permet la mise en lumière des composantes de la migration en Tunisie. Longtemps considéré comme pays de départ, elle est aujourd'hui une terre de destination pour un grand nombre de personnes. 

Portaits de migrants vient décrire cette nouvelle immigration sur les terres tunisiennes par les migrants accompagnés à la permanence d'accueil de Terre d'asile Tunisie de janvier 2014 à mars 2016.

 
 

volants 

À faire: Les volants de l'Union

Le 15 mars, l'IRIS, Solibad, la Fédération française de badminton et France terre d'asile ont lancé le projet "Les volants de l'Union". Unje vingtaine de réfugiés a pu prendre part à des matchs de badminton en binômes avec des étudiants.

Objectif : intégrer les nouveaux arrivants par le sport. Le collectif prévoit de nombreuses autres rencontres à venir et des actions spéciales à l'occasion de la journée du réfugié (20 juin) et de l'Olympisme (23 juin).

 

 
 

RÉSEAUX SOCIAUX

Suivez-nous
Facebook  Twiter  Linkedin  Youtube

100e numéro de la Newsletter !

À l'occasion de la sortie du 100e numéro de sa newsletter, France terre d'asile a réalisé une édition spéciale sur les actions menées par l'association, les projets en cours et les dernières publications.

Retrouvez plus d'informations en ligne !

AGENDA

CONFÉRENCE : Traite des êtres humains et migrations de transit : comment protéger les migrants exposés à de nouvelles formes de traite ?
Le 13 avril de 9h à 13h30 à la Mairie du Xème arrondissement

France terre d’asile a présenté les conclusions de son projet de 18 mois, dans le département du Pas-de-Calais, mené avec le soutien des autorités britanniques et françaises. 

CONCERT - Les manifs-concerts du Printemps solidaire, dès ce dimanche 16 avril dès 14h, sur les Champs-Élysées

France terre d’asile participe à la mobilisation du Printemps solidaire. 30 artistes généreux investissent les Champs-Elysées pour une manif-concert exceptionnelle en faveur d'une plus grande solidarité sans frontières.

FESTIVAL: "Au coeur de l'asile", du 29 mai au 1er juin à Saint-Lô

Durant une semaine, le Centre d'accueil pour demandeurs d'asile de Saint-Lô vous convie à la 7ème édition du festival "Cinéma et migrations".

Plusieurs films seront diffusés sur le thème de l'asile, des frontières et plus généralement des migrations. Rencontres et débats, animés par des spécialistes, viendront clôturer chaque projection.

 

LE CHIFFRE

 
 10 000
 
Il s'agit du nombre de personnes accompagnées chaque jour par France terre d'asile.
 
 

NOS OFFRES D'EMPLOI

Voir toutes les offres
 

NOS FORMATIONS

Découvrez nos prochaines formations dans le guide formation 2016/2017

Voir toutes les formations
 

BÉNÉVOLAT

Devenir bénévole
 

FRANCE TERRE D'ASILE EN RÉGION

Rechercher un centre
 

PUBLICATIONS DE FRANCE TERRE D'ASILE

Lettre de l'asile et de l'intégration 78

La lettre de l'asile et de l'intégration n°78

Qu'est-ce que l'innovation sociale et comment cette nouvelle tendance peut-elle dynamiser le secteur de l'asile ?

Au sommaire : la nouvelle dynamique de l'innovation sociale au service des réfugiés, l'initiative des réfugiés pour mettre en place des projets novateurs, l'innovation technologique au service des migrants, interviews de deux acteurs de l'innovation sociale, etc.

Toutes nos publications
 

ESPACE MULTIMÉDIA

Migrants mineurs: interview de Pierre Henry :

Depuis quelques semaines la capitale est confrontée à l’arrivée de migrants mineurs qui refusent d’être pris en charge. Quelles solutions y apporter ?
Entretien avec Pierre Henry, directeur général de France terre d'asile et invité de l'émission "C à dire ?!" sur France 5.

 

France terre d'asile soutient l'appel des Solidarités, ainsi que plus de 80 autres associations

Les associations ont d’ores et déjà publié 500 propositions sur le site www.appel-des-solidarites.fr et encouragent les citoyens à peser sur l’action du gouvernement en « Répondant présent ». Alors que la campagne électorale bat son plein, il s’agit de faire en sorte que « la solidarité ne soit plus une option mais une condition à la paix sociale ».

 

VEILLES EUROPE

 

CONTACTEZ-NOUS

Contactez-nous
Pour vous désabonner de notre newsletter, cliquez ici

Conformément aux articles 38 et 40 de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Vous pouvez exercer ce droit nous contactant ici