Main menu

PÉTITION #RéunissezLes


Pétition adressée aux gouvernements britannique et français afin qu’ils permettent aux mineurs non accompagnés de Calais de rejoindre légalement leur famille au Royaume-Uni.

Aujourd’hui, dans la région de Calais, plus de 300 mineurs isolés étrangers se préparent à tenter, au péril de leur vie, leur passage au Royaume-Uni. Après avoir fui leur pays et parcouru des milliers de kilomètres depuis la Syrie, l’Afghanistan, l’Érythrée ou l’Égypte, ils sont si près du but que rien ne les arrêtera : de l’autre côté de la Manche, leur famille les attend. Ces enfants vivent souvent dans des conditions déplorables et font face à de nombreux dangers. Il est urgent d’agir pour assurer leur protection et leur avenir. 

Isolés et particulièrement vulnérables, ces jeunes devraient pouvoir rejoindre leur foyer sans avoir à risquer leur vie dans un tunnel ou sous les roues d’un camion. Ils devraient pouvoir échapper à la misère, à la violence et aux réseaux criminels en rejoignant au plus vite et de manière la plus sûre leur famille : elle est à même de les protéger, de les accompagner et de leur garantir un avenir.

Enfants seuls et parents proches devraient pouvoir vivre ensemble.

Suite aux mobilisations citoyennes et politiques, le Royaume-Uni et la France ont annoncé vouloir faciliter la réunification familiale depuis Calais, conformément à ce que prévoit le règlement européen Dublin III. Mais la volonté franco-britannique est encore trop fragile pour que ce droit devienne effectif et puisse s’inscrire comme une première étape vers l’ouverture de voies de migration légales pour les mineurs isolés en Europe.

Aussi, nous demandons aux gouvernements britannique et français de s’engager à :

  • Faciliter la procédure de réunification familiale de tous les mineurs isolés ayant de la famille proche au Royaume-Uni

  • Pérenniser cette voie sûre et légale afin de la protéger des aléas et des conjonctures politiques

Ensemble, Français et Britanniques de bonne volonté, réunissons ces enfants avec leur famille. Sauvons leur futur.

Pierre HENRY



Les premiers signataires :

France terre d’asile, Asylum Aid, British Refugee Council, Confédération française démocratique du travail (CFDT), Conseil européen pour les réfugiés et les exilés (Ecre), Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL), Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars), Forum Réfugiés-Cosi, SOS Racisme, Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux (Uniopss), Unicef France. 

Jacqueline BENASSAYAG (Secrétaire générale de France terre d’asile), Erwan BINET (Député), Jacqueline COSTA-LASCOUX (Directrice de recherche au CNRS), Paulette DECRAENE (Membre du bureau de France terre d’asile), Patrick DOUTRELIGNE (Président de l’Uniopss), Cécile DUFLOT (Députée), Olivier FAVIER (Journaliste), Daniel GOLDBERG, (Député), Jean-Luc GONNEAU (Trésorier de France terre d’asile), Romain GOUPIL (Réalisateur), Florent GUÉGUEN (Directeur général de la Fnars), Sylvie GUILLAUME (Députée européenne, Vice-présidente du Parlement européen), Zoïa GUSCHLBAUER (Présidente de la FIDL), Pierre HENRY (Directeur général de France terre d’asile), Alain LE CLÉAC’H (Président de France terre d’asile), Sandrine MAZETIER (Députée, Vice-présidente de l’Assemblée nationale), Jean François PLOQUIN (Directeur général de Forum Réfugiés-Cosi), Nicole QUESTIAUX (Ancien ministre, conseiller d’État honoraire), Jacques RIBS (Président d’honneur de France terre d'asile), Dominique SOPO (Président de SOS Racisme), Benjamin STORA (Historien, Président du Conseil d'orientation du Musée national de l'histoire de l'immigration), Frédéric TIBERGHIEN (Membre du bureau de France terre d’asile), Patrick WEIL (Directeur de Recherche au CNRS), Catherine WIHTOL DE WENDEN (Directeur de recherche au CNRS et docteur en sciences politiques à l’IEP de Paris).