Main menu

Pour les associations, un avant-projet de Pacte mondial pour les réfugiés insuffisant

ftda ss site 2c

 

Le 15 février 2018,

 

Suite à la présentation par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) de l’avant-projet du Pacte mondial sur les réfugiés ce 31 janvier, plusieurs associations telles que le Conseil européen pour les réfugiés et les exilés (Ecre) critiquent le manque d’engagements concrets et de standards quantifiables permettant de concrétiser les objectifs du Pacte. Cet avant-projet leur paraît donc insuffisant pour transformer l’approche de la communauté internationale concernant la protection et l’adoption de solutions durables. Ecre déplore notamment l’absence d’engagements concrets à la réinstallation ou à d’autres formes de voies légales d’accès et un manque de partage effectif et concret des responsabilités entre les États à l’exception de l’allocation des fonds.

Cet avant-projet est le premier jet d’un Programme d’action destiné à guider la mise en œuvre du Cadre d’action global pour les réfugiés, déjà adopté par les États membres de l’ONU en annexe de la déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants en septembre 2016. Élaboré par le HCR à la suite de Discussions thématiques organisées en 2017 en présence de représentants des États, d’associations, d’experts, etc. afin d’intégrer les vues des différents acteurs, ce programme d’action vise notamment à définir des moyens de soutien aux gouvernements confrontés à des déplacements massifs de réfugiés ainsi qu’un système de partage des responsabilités entre les États.

Cet avant-projet sera maintenant débattu avec les États membres de l’ONU lors de consultations formelles jusqu’au mois de juillet 2018.

 

Par France terre d'asile - Article issu de notre Veille Europe disponible ICI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir