Main menu

Jean-François Roger quitte la direction de la Maison du jeune réfugié, à Saint-Omer

lavoixdunord

Salarié de France terre d’asile depuis dix ans, Jean-François Roger quitte, fin août, la direction de la Maison du jeune réfugié née à Saint-Omer en septembre 2012. Il part au Département.

Fin août, Jean-François Roger deviendra chef de service des établissements et services habilités à l’aide sociale à l’enfance. Des « missions plus larges », précise l’intéressé, qui recouvriront les trois bureaux dédiés à l’aide sociale à l’enfance. La tarification, la qualité – l’harmonisation des pratiques – et le contrôle des établissements.

« Après dix ans à France terre d’asile, j’avais besoin d’ouvrir mes compétences. » À Saint-Omer, depuis 2018, la direction de la Maison du jeune réfugié avait été scindée en deux, Mathilde Moutiez à l’accompagnement vers l’autonomie, Jean-François Roger à la mise à l’abri. C’est pour ce second dispositif que France terre d’asile cherche un remplaçant.

France terre d’asile dans le département

De quinze salariés à la création de la Maison du jeune réfugié à Saint-Omer en septembre 2012, ils sont aujourd’hui 92 dans le Pas-de-Calais, dont 38 à Saint-Omer – 19 en mise à l’abri, 19 en accompagnement vers l’autonomie.

Pour France terre d’asile, le Pas-de-Calais représente le premier département en termes d’activités liées aux mineurs isolés étrangers : entre 9 et 10 % de la masse salariale, et entre 9 et 10 % du budget de l’association.

La Voix du Nord, par J-L.D, publié le 31/07/2019

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir