Main menu

Une 2e édition pour Paroles d'exil

la depeche

 

Un beau programme à découvrir jusqu'au 16 juin.

 

La 2e édition de Paroles d'exil aura lieu du 14 au 16 juin. Organisé par l'association Accueil Azun, en partenariat avec le Cada de Lourdes France Terre d'asile, cet évènement a pour but de rassembler autour des valeurs de partage et d'accueil de l'association. Une large place sera faite aux films documentaires pour informer, ouvrir et nourrir les débats et échanger autour d'itinéraires de migration à travers les époques et les continents. Le week-end commence d'ailleurs par la diffusion du film «La Tête haute, au cœur de la vallée de la Roya», le vendredi 14 juin, à 20 h 30, chez Pierrot, à Arcizans-Avant, suivi par un concert de Mi'ndulé, un projet musical visant le partage et le mélange de la musique africaine avec celle de l'Occident (restauration sur réservation). Les animations reprendront le samedi à partir de 16 heures au bistrot librairie Le Kairn à Arras-en-Lavedan avec la restitution théâtralisée de textes de l'atelier d'écriture. La projection du film «Asma» est ensuite programmée à 18 heures, à la salle des fêtes d'Arrens-Marsous, en présence des deux réalisateurs et de jeunes Soudanais. Autre temps fort de ce week-end, le concert du groupe Kimbala, au bar-restaurant L'Apistomaque, le samedi soir à 20 heures (restauration sur réservation). Le groupe a choisi de renoncer à un festival pour rejoindre le Val d'Azun à l'occasion de Paroles d'exil pour soutenir la cause.

Enfin, la dernière journée, consacrée à «La Bigorre, terre de migration et terre d'accueil», sera marquée par plusieurs temps forts. A15 heures, une causerie en présence d'historiens au cinéma d'Arrens-Marsous. De la musique et des chants avec des cantères réunissant chanteurs bigourdans et afghans, les uns entonnant les chants des autres, un beau moment de partage en perspectives sous l'égide de Musica per tots (restauration de produits locaux à partir de 18 h 30). Pour démontrer, s'il le faut, que l'on peut être profondément ancré dans la culture occitane, celle de ses racines, celle de son terroir en étant également ouvert à l'autre, à la différence de culture, les acteurs de la culture occitane locaux s'associent largement à cette journée d'échanges entre la Bigorre et le reste du monde. Un bal gascon avec le groupe Duo Ca-ït'Aci fermera d'ailleurs cette belle journée d'échanges. À noter également de beaux rendez-vous en cette dernière journée : la diffusion du film «Shen Papers» en présence du réalisateur à 14 heures et à 20 heures, la projection d'un film réalisé par Jean Pacholder d'Ecran voyageur, également partenaire du festival, à 17 h 30, avec la participation des enfants des écoles d'Aucun et d'Arrens-Marsous, et les musiques des langues introduites par Joan Lavit à 19 h 45.

 

La Dépêche, 12/06/2019

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir