Main menu

cp/ Asile : quand le Figaro fait de l’idéologie


Un peu de pédagogie s’impose en cette rentrée.  Certains médias s’acharnent en effet à alimenter le fantasme de l’invasion des étrangers. Aujourd’hui, ce serait «l’explosion des demandes d’asile» qui menacerait l’hébergement d’urgence, titre volontairement provocateur à forte connotation idéologique choisi par… le Figaro. Qu’en est-il réellement ? 

Une explosion des demandes d'asiles ?


2007, point de départ de référence choisi par l’article, s’avère être l’année où le nombre de demandeurs d’asile est le plus bas de la décennie.  Rien de surprenant donc, qu’il y ait une augmentation dans les années qui suivent, pour atteindre le chiffre de 61 468. La France, proportionnellement à son poids démographique, est le 8ème pays d’accueil dans l’Union européenne.

 evolution

Rappelons que 80 % des 15,6 millions de réfugiés se trouvent dans les pays du Sud. L’idée d’une invasion de réfugiés ou demandeurs d’asile relève du fantasme en France comme dans les autres pays européens. Les personnes qui l’alimentent doivent assumer leur positionnement idéologique et cesser de lui donner le vernis de l’information impartiale.

Pour un dispositif pérenne

La saturation des dispositifs d’urgence serait provoquée par cet afflux de demandeurs asile nous dit le Figaro.  Certes le système d’accueil est saturé, mais la cause en résulte d’abord de choix politiques et budgétaires contestables depuis 7 ans, qui ont constamment avantagé la recherche d’actions peu protectrices, coûteuses, en privilégiant la mise à l’abri dans des hôtels d’urgence. Nous rappelons ici qu’une place dans un centre d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada) coûte moins cher que l’hébergement d’urgence couplé au versement d’une allocation temporaire d’attente (2€ de différence en moyenne  par jour et par personne).

La part du budget de la nation consacré à l’asile est de 0,13%.

L’article conclut sur le sentiment de rejet de la population. Que faire face à ce sentiment ? Jeter de l’huile sur le feu de l’ignorance et de la xénophobie, ou faire de la pédagogie et entamer avec courage une réforme d’ampleur qui garantit l’accès au droit ?  C’est le but d’une concertation engagée par le ministère de l’Intérieur à laquelle France terre d’asile va participer. Nous vous rappelons ici nos propositions :

-  Réforme de l’asile 2013 : Donner de l’ambition à la réforme de l’asile

- Budget 2013 : Le droit d’asile, une si petite part du budget de la nation, une si grande contribution à la renommée de la France

Clermont-Ferrand met le projecteur sur une situation difficile, sur laquelle en réalité nous ne cessons d’alerter les pouvoirs public, depuis 2007.

Pierre Henry, directeur général de France terre d’asile

cp/ France terre asile, le 06/09/2013