Main menu

cp/ L’été meurtrier des mineurs isolés.


Avec les coups de chaud dans les prisons, l’été des infos se repaît chaque année de la mort. Mais elle ne se contente pas de foudroyer – par noyades ou crimes passionnels – les corps, elle attaque parfois la pensée : les valeurs de solidarité s’enterrent aussi en juillet août.

Jusque-là les gens du voyage, les roms, les homosexuels accusaient presque seuls les coups bas estivaux portés par des politiques en recherche de voix. La catégorie « enfant » était encore épargnée, jusqu’à ce que le président du Conseil Général de la Mayenne, Jean Arthuis, sorte du lot en enfreignant la loi de la République : les mineurs isolés étrangers ne seront plus accueillis dans son département. Motif invoqué : la saturation. Combien d’enfants ? Environ 9.

« Être un salaud n’est pas à la portée de n’importe qui. Il faut beaucoup d’insensibilité à la souffrance d’autrui, beaucoup de haine ou de violence, beaucoup de bonne conscience ou d’inconscience » dit le philosophe Comte-Sponville qui précise aussi que le salaud, c’est « celui qui fait du mal à autrui pour son bien à soi ». Que pensez-vous de cette définition Monsieur Arthuis ? À quelle urne profitera donc le crime ?

N.B : Communiqué commun du Ministre de la Justice et de l’Intérieur

Pierre Henry, directeur général de France terre d’asile

 
Paris, cp/France terre d'asile, le 7/08/2013