Main menu

cp/Que sont-ils devenus ? Un recueil de témoignages d’ancien.ne.s mineur.e.s isolé.e.s étranger.e.s

ftda ss site 2c

 

 

 

 

 

Paris, le 14 février 2018 

Que sont-ils devenus ?
Un recueil de témoignages d’ancien.ne.s mineur.e.s isolé.e.s étranger.e.s

 

 

À l’heure où une mission d’expertise se penche, à la demande du premier Ministre, sur le sort à réserver sur notre territoire aux mineurs isolés étrangers, nous avons pensé utile de publier un recueil de témoignages de jeunes que nous avons accompagnés lorsqu’ils étaient encore pris en charge en tant que mineurs isolés étrangers.

Les premières indications sur le contenu de ce rapport sont préoccupantes : proposition d’une option qui mettrait en place un système interdépartemental relevant de la compétence de l’État, qui adosserait aux Guda des plateformes pour l’évaluation des MIE sur l’ensemble du territoire, placées sous l’autorité des Préfets ; confirmation de l’idée selon laquelle avant évaluation, ces jeunes ne sont pas mineurs et relèvent donc de la compétence de l’État.

Afin de rappeler à tous qu’il s’agit avant tout d’enfants qu’il est de notre devoir de protéger et que ces jeunes gens accompagnés dans le cadre de la protection d’enfance trouvent leur place au sein de notre société et se construisent un avenir, nous avons voulu raconter leurs trajectoires, leurs espoirs et leurs réussites. Et rappeler que leur avenir se joue avant tout dans l’accueil que nous leur réservons.

Sellou, Abdou, Abdoulaye, Ali, Roman, Ruhollah, Esther, Sarah et Manu…originaires de Guinée, du Nigéria, du Népal, de Birmanie, d’Afghanistan, du Sierra Leone, du Ghana…et aujourd’hui couturier, père de famille, étudiante, entrepreneur, aide-soignant, français… Nous avons demandé à plusieurs personnes, de pays différents, d’âges différents, de nous parler de leurs « itinéraires », de leur accueil en France, ce qu’ils en attendaient, ce qu’ils voulaient offrir à la France, et comment ils souhaitaient aujourd’hui se définir.

Pour mieux comprendre leurs parcours et les enjeux de l’accueil des mineurs isolés étrangers en France, nous avons aussi demandé à des membres de nos équipes des « échos du terrain », de témoigner sur leur travail quotidien au service de ces jeunes, en croisant parfois les regards entre eux et ceux qu’ils ont aidé à s’intégrer. Nous proposons également des « éclairages » sur les étapes charnières du parcours des mineurs isolés étrangers, et sur les difficultés liées à leur situation.

 

Retrouvez également notre plateforme sur la brochure en ligne : http://www.france-terre-asile.org/que-sont-ils-devenus/