Main menu

cp/France terre d’asile salue la position courageuse de M. Hollande

Détention des enfants étrangers : il faut y mettre fin !

France terre d’asile se félicite de la prise de position de François Hollande de mettre fin à la rétention des enfants étrangers. Le candidat socialiste s’est en effet engagé, dans une lettre envoyée aux associations, à ne plus placer les enfants d’étrangers en situation irrégulière en centre de rétention s’il était élu. Cette annonce va dans le sens des propositions que France terre d’asile défend depuis longtemps.

En 2010, 356 mineurs ont été placés en rétention avec leur famille. Cette situation a amené la Cour européenne des droits de l’homme à condamner la France le 19 janvier 2012 pour sa politique de placement systématique en rétention des familles avec enfants.

Contrairement à ce que soutient la majorité présidentielle, l’assignation à résidence apparaît comme une solution envisageable. Cette alternative à la rétention est d’ailleurs déjà expérimentée en France et en Europe. Notons enfin que les familles en situation irrégulière sont généralement déjà prises en charge par différents dispositifs, y compris d’urgence, qui assurent souvent le minimum d’accompagnement social. Ces dispositifs sont plus à même de garantir l’intérêt supérieur des enfants, comme nous l’imposent les conventions internationales que la France a ratifiées, en particulier la Convention européenne des droits de l’homme et la Convention internationale relative aux droits de l’enfant.  

Rappelons qu’au moment où la question du recrutement de fonctionnaires dans l’Éducation nationale fait débat, le ratio d’encadrement en centre de rétention est toujours de 1,25 fonctionnaire par étranger retenu !

Paris, cp/France terre d'asile, le 15/03/2012