Main menu

cp/Stéphane Hessel, l’ami

 images

Stéphane Hessel qui part, c’est un peu de jeunesse qui fout le camp. Celle du cœur, capable de soulever l’indignation un peu partout dans le monde, celle de la raison qui parvient à modifier le cours des choses, celle de nos traditions françaises quand elles font appel à nos mémoires, à nos valeurs, aux droits de l’homme aujourd’hui bien fragilisés.

Stéphane Hessel était un compagnon de France terre d‘asile. Soutien précieux de notre cause, il avait offert son nom et son parrainage aux jeunes mineurs étrangers demandeurs d’asile de l’un de nos centres d’accueil. C’est un symbole fort, fort pour cette jeunesse persécutée comme pour notre société. Il nous rappellera combien notre combat doit rester sans relâche pour que les valeurs que nous défendons retrouvent leur juste place.

 Nous aimions l’homme, l’écrivain, le militant Stéphane Hessel. Il nous manquera. Mais son legs est précieux et continuera de nous guider

Pierre Henry, directeur général de France terre d'asile

Paris, cp/France terre d'asile, le 27/02/2013