fbpx
Main menu

Rapport Frontex: retour sur les flux migratoires en 2016

ftda ss site 2c

 

Dans son analyse annuelle des « risques », publiée le 15 février, Frontex indique que la pression migratoire exercée sur les frontières extérieures de l’Union européenne est restée importante en 2016, avec 511 371 franchissements irréguliers et l’arrivée sur le sol européen d’environ 382 000 migrants. Un nombre bien inférieur aux 1 800 000 franchissements irréguliers des frontières enregistrés en 2015, mais qui reste supérieur aux années précédents la « crise migratoire ».

Le rapport affirme que l’Italie est devenue la principale porte d’entrée des migrants dans l’UE, avec près de 180 000 personnes qui ont rallié les côtes italiennes depuis la Libye, contre 150 000 en 2015. Cette hausse n’est toutefois pas liée à la baisse des arrivées en Grèce, les nationalités arrivant en Italie n’étant pas les mêmes, comme le souligne également un rapport du Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) publié le 27 février. En outre, la réintroduction et le prolongement en 2017 des contrôles aux frontières internes de l’espace Schengen par certains pays membres provoquent, selon les deux rapports, une diversification des routes migratoires et des modi operandi. Les migrants arrivant en Italie évitent ainsi l'Autriche et transitent par la Suisse ou la France dans l'espoir d'atteindre les États du nord de l'UE. Les migrants entrés irrégulièrement dans l’UE sont principalement syriens, à hauteur de 17 %, et originaires d’Afrique de l’Ouest. Ces derniers représentent 170 000 arrivées en 2016 contre 40 000 en moyenne les années précédentes.

 

Corps en Libye veille Europe

Des volontaires du Croissant-Rouge libyen évacuent les corps de 74 migrants sur une plage voisine de Zaouïa,
près de Tripoli, en Libye, le 21 février, suite à un naufrage survenu la veille.
Amin Elamr / Libyan Red Crescent /AF
P


Le rapport de Frontex indique en outre que les embarcations utilisées en Méditerranée « sont de plus en plus petites en taille, mais de plus en plus bondées. En moyenne 160 personnes à bord alors qu’en 2015, on estimait qu’il y avait en moyenne 100 personnes. » L’agence européenne de garde-côtes et garde-frontières prévoit par ailleurs que le nombre de personnes qui tenteront la traversée en 2017 sera comparable à celui de 2016. La multiplication des opérations de sauvetage, notamment près des eaux libyennes, incite, selon l’agence européenne, toujours plus de migrants à tenter la périlleuse traversée, et profiterait ainsi aux réseaux de trafiquants.  

Frontex indique enfin que le nombre de renvois d’étrangers en situation irrégulière dans leurs pays d’origine est quant à lui resté stable par rapport à 2015, avec  176 000 renvois effectués. Frontex a par ailleurs coordonné les renvois de 10 700 migrants sur 232 vols.

Le rapport de Frontex conclut sur la nécessité de gérer plus efficacement les frontières extérieures de l’Union et recommande pour cela de conjuguer les actions des garde-côtes avec l’accélération des renvois des étrangers en situation irrégulière dans leurs pays d’origine.

France terre d'asile, 28/02/2017

 

Article issu de notre Veille Europe que vous pouvez retrouver: ici